Bloomberg annonce que Dell Technologies pourrait supprimer entre 2 000 et 3 000 emplois aux USA

L’agence Bloomberg rapporte que le groupe Dell Technologies pourrait procéder à la suppression de 2 000 à 3 000 emplois aux Etats-Unis suite à sa fusion Dell-EMC. Cet accord vient d’être finalisé ce mercredi et une nouvelle entité va être créée entre la société spécialisée dans le stockage EMC et le groupe Texan Dell. Le nouveau groupe, issu de cette fusion comportera 140 000 salariés.

Logo-Dell

Mais Dell Technologies pourrait licencier jusqu’à 3 000 personnes au sein des divisions logistiques, marketing ou encore au sein des services administratifs précise Bloomberg. Dell avait annoncé le rachat d’EMC en octobre dernier pour un montant de 59 milliards d’euros, avec le soutien du fonds d’investissement Silver Lake Management. La plupart des emplois qui seraient supprimés se situeraient aux USA.

Les emplois concernés permettraient d’éviter les doublons et un ajustement des effectifs serait réalisé à indiqué Dave Farmer, un porte-parole de Dell Technologies, sans donner plus d’informations sur le nombre de salariés concernés. Ce dernier indique simplement que le groupe Texan fera tout ce qui est possible pour minimiser l’impact de cette fusion avec EMC sur l’emploi. Il précise espérer que la progression du chiffre d’affaires permettra de réduire les coûts et pourra aboutir à une hausse d’emplois. Pour réduire les coûts, Dell Technologies s’est engagé à économiser 1,7 milliard de dollars dans les 18 mois qui suivent cette transaction.

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here