Disparition de Jean Véronis, Universitaire en informatique et linguistique

Disparition de Jean Véronis, Universitaire en informatique et linguistique

Universitaire et blogueur français, professeur de linguistique et d’informatique à l’université d’Aix-Marseille, consultant auprès de diverses entreprises et lui-même créateur d’entreprises, il était une figure du Web français. Jean Véronis est décédé accidentellement ce dimanche 8 septembre 2013 à l’âge de 58 ans.

Publié le 12 septembre 2013 - 14:42 par La rédaction

Le Web français est en deuil. L’universitaire, chercheur en linguistique et informatique Jean Véronis est décédé accidentellement dimanche 8 septembre 2013 à l’âge de 58 ans. Il était marié et père d’une fille. Il était né le 3 juin 1955 à Toulon dans le Var. Il a été professeur des Universités à Aix-Marseille en informatique et linguistique. Il a été consultant auprès de diverses entreprises de technologies dont Orange et Pages Jaunes, et lui-même créateur d’entreprises. Son pseudonyme @aixtal sur Twitter était bien connu. Il avait fondé l’entreprise Jean Véronis Technologies (jvTech), spécialisée dans le traitement automatique des langues et la fouille de textes ( text mining). Il était très connu pour son site Technologies du langage, un blog consacré entre autres à l’analyse statistique du langage. Il avait participé à de nombreuses émissions de radio et de télévision et écrit de nombreux ouvrages et 239 discours des présidentiables en 2007.

3476355_3_a5df_jean-veronis_5845ae83757485e50e28fa22b4b279b0

Il a été de 2007 à 2012 conseiller scientifique du laboratoire de recherche privé Wikio Labs. En janvier 2013, il crée avec le spécialiste des médias digitaux Benoit Raphaël une start-up dont le but est de fournir une solution de veille en temps réel pour les salles de rédaction. Ce docteur en informatique avait travaillé plusieurs années aux Etats-Unis entre autres au « Vassar College » et a été membre de la « Text encoding Initiative » et président de l’Association pour le traitement automatisé des langues. Il était encore membre du Laboratoire d’Informatique Fondamentale de Marseille(LIF).

Publicité

Ailleurs sur le web