DistancePPG : filmer le visage pour surveiller les constantes vitales

DistancePPG : filmer le visage pour surveiller les constantes vitales

Une équipe de chercheurs américain vient de mettre au point un outil baptisé « DistancePPG » permettant de suivre les constantes vitales en surveillant la température du visage.

Publié le 10 avril 2015 - 11:51 par François Giraud

DistancePPG : surveiller les constantes vitales en observant la température faciale

Une équipe américaine de chercheurs dirigée par Mayank Kumar vient de mettre au point un outil diagnostic permettant de surveiller les constantes vitales d’un individu en filmant son visage et en analysant sa température faciale. Un outil qui pourrait trouver sa place au sein de nombreuses applications mobiles. Les chercheurs de l’Université Rice de Houston aux USA ont mis au point une caméra capable de retranscrire les données vitales à partir de la température filmée sur le visage d’une personne.

Repérer les diverses fluctuations du sang sous la peau du visage

La caméra utilisée permet de repérer les diverses fluctuations du sang sous la peau du visage et le dispositif a été baptisé « DistancePPG« . Il permet de mesurer le rythme cardiaque ou encore la respiration d’un patient par simple analyse des variations de température du visage. Lorsque le pouls et la respiration sont modifiés, les volumes et pressions du sang au niveau du visage sont modifiés, ce qui permet de les visualiser à l’aide de cette caméra.

DistancePPG

Publicité

Un nouvel algorithme pour nuancer l’analyse des données

Le dispositif n’est pas nouveau mais jusqu’à présent, il n’était possible que de détecter des fluctuations sur des personnes ayant une peau blanche et positionnée dans une pièce très bien éclairée. A l’aide d’un nouvel algorithme permettant de nuancer l’analyse des données, c’est la première fois qu’un dispositif fonctionne pour toutes les couleurs de peau, des plus claires au plus mates. L’analyse est réalisée en quatre étapes. Le contour du visage, le nez, la bouche et les yeux sont analysés. La caméra divise le visage en quatre régions puis en zones plus petites. La caméra peut ensuite analyser des variations très faibles de température au niveau du visage. Ce système pourrait permettre aux médecins d’examiner leurs patients à distance ou trouver des applications dans la surveillance des nouveau-nés, en particulier chez les prématurés.



Ailleurs sur le web


Leave a Reply

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *