Division mobile : Microsoft va supprimer 7 800 emplois

Division mobile : Microsoft va supprimer 7 800 emplois

Après avoir licencié 18 000 personnes en 2014, Microsoft va lancer une nouvelle vague de licenciements, principalement au sein de sa division mobile. 7 800 emplois sont menacés.

Publié le 9 juillet 2015 - 11:53 par François Giraud

Nouvelle vague de licenciements chez Microsoft : 7 800 emplois menacés

Le groupe Microsoft continue son plan de restructuration lancé en 2014. 18 000 personnes avaient été licenciées l’an dernier et ce sont 7 800 nouveaux emplois qui sont désormais menacés de quitter la firme de Redmond, en grande partie des salariés de la division mobile, qui regroupe les Windows Phone et les Lumia. Même si le groupe lance une nouvelle vague de licenciements, il a indiqué qu’il resterait sur le marché des mobiles.

Satya Nadella avait annoncé devoir faire des choix difficiles

Au mois de juin 2015, le CEO de Microsoft, Satya Nadella, avait indiqué devoir faire des choix difficiles. Le groupe s’apprête à licencier 7 800 personnes, principalement au sein de son département « mobiles ». La branche qui fabrique les smartphones Windows Phone sera la principale touchée par ces licenciements. En effet, l’éditeur a indiqué qu’il allait enregistrer une charge de dépréciation de 7,6 milliards de dollars, un montant plus élevé que celui qui avait été consacré au rachat de Nokia, de 7,2 milliards de dollars. La restructuration du groupe coûte également de l’argent, entre 750 et 850 millions de dollars qu’il faut rajouter.

microsoft_ceo_satya_nadella_bill_gates_steve_ballmer_1

Publicité

Le groupe a donc décidé de se séparer de nombreux employés au sein de sa division mobile et de réduire la gamme des smartphones Lumia. Microsoft ne représente aujourd’hui, plus que 3% des smartphones vendus dans le monde. L’espoir de Steve Balmer de concurrencer Apple en proposant un smartphone avec ses propres applications n’a pas été un succès.

Actuellement, chaque produit vendu dans le monde fait perdre de l’argent au groupe. Une situation qui ne peut pas perdurer. Microsoft ne concurrencera, à priori pas, les autres grands acteurs de la téléphonie mobile dans le monde comme Apple ou encore Samsung. Les détails sur les décisions prises par Satya Nadella seront exposées aux investisseurs le 29 juillet prochain, date de présentation de Windows 10.


Ailleurs sur le web


Leave a Reply

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *