Données privées: les Français privilégient la sécurité au détriment du confort

Données privées: les Français privilégient la sécurité au détriment du confort

Les internautes Français ne souhaitent plus donner accès à des informations personnelles sur la Toile au profit de plus de confort d’utilisation. Selon le Privacy Index d’EMC, ils seraient 81% à craindre une baisse de la protection de la confidentialité. Profiter d’un service plus simple d’utilisation en échange de données personnelles, pour les Français, pas question!

Publié le 13 juin 2014 - 10:29 par François Giraud

Sur la Toile, les internautes livrent de nombreuses informations personnelles, à travers les réseaux sociaux mais également pour profiter de plus de confort et de simplicité d’utilisation. Cependant, selon l’Index Privacy d’EMC, les Français auraient peur de dévoiler des informations personnelles. Ce baromètre annuel montre qu’ils sont réfractaires à donner des informations sur leur vie privée, téléphone, lieu de résidence, adresse email. Cependant ils sont encore peu nombreux à lire l’ensemble des politiques de confidentialité des sites visités et sont peu attentifs aux paramètres de protection de la vie privée.

63% des Français sont réfractaires à livrer des informations privées

Davantage de confort d’utilisation en donnant accès à des informations personnelles, les Français sont de moins en moins nombreux à être d’accord. 63% d’entre eux, selon le sondage du groupe EMC ne souhaiteraient pas dévoiler de données confidentielles. C’est un peu moins qu’en Allemagne (71%) mais plus qu’au Japon (35%), et qu’aux USA (56%). Les annonceurs demandent des informations pour adapter leurs offres et personnaliser les internautes. Une pratique qui est de plus en plus courante. L’enquête qui a été menée par le groupe Américain de sondage EMC a été effectuée auprès de 15 000 consommateurs dans 15 pays, dont 1 000 Français qui ont indiqué s’ils étaient prêts ou non à sacrifier ou donner accès à certaines informations pour que les annonceurs puissent adapter leurs offres en fonction de leurs goûts.

Les internautes se sentent moins protégés mais pas dans l’hexagone

Les internautes des pays sondés sont inquiets et se sentent de moins en moins protégés sur Internet. A contrario, 56% des Français ne se sentent pas moins protégés que l’an dernier, ce qui n’est pas le cas des Brésiliens et des Américains. Les Français sont les personnes interrogées qui se connectent le plus au monde, avec 69% d’entre eux qui restent plus de deux heures par jour sur le Web. 86% des internautes Français visitent des sites de e-commerce, 52% vont sur les réseaux sociaux et 50% ont déjà payé une facture en ligne. Mais les Français sont méfiants. Ils sont 86% à ne pas souhaiter qu’un tiers sache ce qu’ils font sur le Web ou ait accès à leurs données personnelles et 91% pensent qu’il faudrait mettre des lois en place pour qu’aucune donnée personnelle ne soit exploitée sans consentement.

Advertisements

Ailleurs sur le web