Doodle : Google met à l’honneur Frederick Banting, à l'origine de l'insuline

Doodle : Google met à l’honneur Frederick Banting, à l’origine de l’insuline

Google propose souvent des doodle pour honorer la mémoire de scientifiques et vient de rendre hommage ce lundi 14 novembre à Frederick Banting, co-découvreur de l’insuline.

Publié le 15 novembre 2016 - 8:37 par François Giraud

Google fête les 125 ans de Frederick Banting, co-découvreur de l’insuline

A l’occasion de la journée mondiale consacrée au diabète qui s’est déroulée le 14 novembre dernier, le géant du Web Google a proposé un doodle pour célébrer les 125 ans de Frederick Banting, à l’origine de l’insuline. Né le 14 novembre 1891, ce chercheur canadien est également médecin, a découvert en compagnie de l’un de ses étudiants de l’Université de Toronto, une hormone appelée l’insuline, utilisée depuis par les personnes atteintes de diabète.

frederick-banting-1891-1941-canadian-everett

Publicité

C’est en compagnie d’un étudiant en médecine de l’Université de Toronto, Charles Best que Frederick Banting a  découvert cette hormone qui est sécrétée par le pancréas et permet le métabolisme des glucides, des protéines et des lipides en favorisant l’absorption du glucose depuis le sang vers les cellules adipeuses, celles du foie et des muscles squelettiques. Plusieurs chercheurs ont travaillé sur cette hormone. Le premier produit, préparé par Frederick Banting et Charles Best, peu actif et très impur, a ouvert la voie au traitement du diabète grâce au travail magistral et ultra-rapide de J. B. Collip, un biochimiste, qui a en quelques semaines préparé un extrait relativement pur et utilisable à fins thérapeutiques. Il est testé chez l’être humain pour la première fois en 1922.

582959f409e13

L’histoire a retenu le nom du premier diabétique de type 1 ayant reçu les préparations de Banting et Best, Leonard Thompson, un adolescent de 14 ans sur le point de mourir à l’hôpital général de Toronto. Il reçoit une première injection qui fera baisser un peu et très transitoirement la glycémie, et sera suivie d’un abcès au point d’injection, dû aux impuretés de la préparation. Quelques jours plus tard, l’injection d’un produit plus pur a des effets indiscutables sur la glycémie et les symptômes : l’efficacité de l’hormone venait d’être prouvée chez l’homme.

Les travaux réalisés par Banting et Best permettront de préparer rapidement des doses d’insuline purifiée, qui pourront être administrées à des patients atteints de diabète insulino-dépendant, de type  et non insulino-dépendant, de type 2, encore appelé vulgairement le diabète gras. En 1923, Frederick Banting est couronné par le prix Nobel de médecine pour ses travaux sur l’insuline. Il est alors âgé de 32 ans. Bating se fera également remarquer dans le domaine de la médecine aéronautique. Il décédera le 21 février 1941 à l’âge de 50 ans.


Ailleurs sur le web


Leave a Reply

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *