Google fête les 200 ans de la naissance de George Boole à travers un doodle animé

Le mathématicien Britannique George Boole est le créateur de la logique moderne. Google propose un doodle animé ce lundi 2 novembre 2015, pour célébrer les 200 ans de sa naissance. Ce célèbre logicien a fondé l’algèbre de Boole. Autodidacte de génie, il se plonge dans les mathématiques en travaillant sur les œuvres de Laplace et de Lagrange et réalise des publications dans le Cambridge mathematical Journal.

Il a créé la notion d’ensemble en combinant les notions de logique mathématique et de calcul algébrique. George Boole a résolu des problèmes de formalisation du langage et du raisonnement et obtient grâce à ses travaux une chaire de mathématiques au Queen’s Collège of Cork en 1849 à l’âge de 34 ans. Il est considéré comme le créateur de la logique moderne et écrit un traité sur les lois de la pensée en 1854, qui est utilisé de nos jours en électronique et en électricité.

doodle-boole-600

Hormis son travail sur la logique moderne, George Boole a étudié les équations différentielles, les probabilités et l’analyse. Il a été instituteur à l’âge de 16 ans puis a ouvert une école, qu’il a dirigé, à l’âge de 20 ans. Quelques années plus tard, il réalise des travaux sur une nouvelle forme de logique, composée de mathématiques et de symboles permettant de clarifier des concepts et des idées en équations. Il crée ainsi l’algèbre binaire composée des valeurs numériques 0 et 1. Des applications pourront être réalisées, plus tard, dans les domaines de l’informatique, de la téléphonie, des probabilités, de l’hydraulique ou encore de la pneumatique.

A travers son doodle, Google nous propose des fonctions baptisées les portes logiques, très utilisées par les développeurs informatiques. Sur le doodle, on peut remarquer diverses fonctions de cette structure algébrique. George Boole a également été nommé membre de la Royal Society en 1857. Il fut marié à Mary Everest. Après avoir attrapé froid, sa femme tentera de le soigner en humidifiant ses draps. Il décédera le 8 décembre 1864 d’une pneumonie. En référence à ce mathématicien de talent, un cratère d’impact sur la face visible de la Lune porte son nom et fut officiellement adopté par l’Union astronomique internationale en 1964.

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here