Google rend un hommage à la sismologue danoise  Inge Lehmann

Inge Lehmann était une sismologue danoise de talent. Elle est née le 13 mai 1888 et aurait 127 ans aujourd’hui. Elle a longuement travaillé sur les tremblements de terre et a découvert que le centre de la Terre est un noyau composé de solide et de liquide. C’est en 1929 alors qu’elle se trouve en Nouvelle-Zélande qu’elle émet cette théorie qui révolutionne le monde de la géologie, car tout le monde pensait que le noyau terrestre n’était que liquide.

Google publie aujourd’hui un doodle à sa mémoire montrant le centre de la Terre et son noyau. Cette sismologue qui a également donné son nom à deux discontinuités sismiques et remporté la médaille William Browie en récompense de ses travaux dans le domaine de la géophysique en 1971, a vécu son premier tremblement de terre à l’âge de quinze ans, un dimanche matin tandis qu’elle était tranquillement assise chez elle avec sa sœur et sa mère. Elle raconte se souvenir de ce jour particulier et voir arriver son père paniqué criant que c’est un tremblement de terre. La famille n’a pas été touchée, l’épicentre se situant certainement loin car les mouvements dans la pièce étaient lents et peu violents. Elle deviendra sismologie quelques années plus tard.

google doodle Inge Lehmann

Inge Lenhmann avait établi en 1936, sans nos technologies actuelles et sans ordinateur que le centre de la Terre était à la fois composé de solide et de liquide. Rappelons que le rayon de la Terre est d’environ 6 371 kilomètres et que la lave qui se trouve en son centre est le magma liquide qui provoque les éruptions volcaniques.

Via des calculs complexes, elle arrive à déduire que le noyau n’est pas que liquide et elle démontre que les grandes différences dans la façon dont se propagent les ondes pour arriver à la surface de la Terre ne peuvent s’expliquer que par la modification du noyau d’un état solide à liquide. Après sept années de recherches, elle publie ses théories en 1936 qui seront accueillies avec ferveur par la communauté scientifique. Cette découverte est maintenant connue sous le nom de discontinuité de Lehmann. La sismologue danoise s’est éteinte le 21 février 1993, à l’âge de 104 ans.

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here