Droit à l'Oubli : Google en tournée dans toute l'Europe

Droit à l’Oubli : Google en tournée dans toute l’Europe

Google entame ce mardi une tournée européenne de discussions publiques sur le droit à l’oubli. Une opération de communication selon certains. Google veut trouver le juste équilibre entre le droit à l’oubli d’une personne et le droit à l’information du public.

Publié le 9 septembre 2014 - 9:15 par François Giraud

Google démarre ce mardi une « tournée Européenne » de réunions publiques au sein des diverses capitales. Au programme de ces réunions, le droit à l’oubli. Le géant du Web enregistre plus de mille requêtes de demande de suppression de contenus sur le Web quotidiennement. Google doit, depuis le mois de mai désindexer les contenus suite aux demandes des internautes, suite à une décision de la Cour Européenne de Justice. Une commission a été mise en place pour choisir entre le respect de la vie privée et le droit à l’information des internautes. Certaines rumeurs indiquent cependant que le géant du Web souhaiterait mener une opération de communication de grande ampleur à travers les réunions organisées dans toute l’Europe.

Google fait sa tournée Européenne à travers 7 capitales

Selon la présidente de la Cnil et du G29, Google contrôlerait les personnes qui seront présentes au sein des échanges et réunions. Sylvie Kauffman, membre de la commission de Google assure qu’aucune personne ne sera rémunérée pour participer aux réunions. Google veut trouver le « juste équilibre » indique-t-il sur une page dédiée. Le groupe indique que lors de ces réunions publiques, des discussions vont permettre de trouver l’équilibre entre le droit des personnes à l’oubli et le droit à l’information du public. La première date retenue de ces discussions est aujourd’hui, mardi 9 septembre à Madrid. Puis les villes de Rome, Paris, le 25 septembre, Varsovie, Berlin, Londres et Bruxelles accueilleront ces discussions.

Trouver le juste équilibre

Afin de trouver le juste équilibre, Google a fait appel à un groupe d’experts, sous la forme d’un conseil qui proposera suite aux discussions de définir les principes directifs permettant de statuer sur chaque cas de droit à l’oubli. Google indique vouloir prendre en compte l’avis de chacun. La page dédiée à cette opération permet à tout un chacun de laisser un commentaire. Eric Schmidt, président de Google sera présent aux tables rondes, aux côtés de David Drummond, directeur juridique. D’autres personnalités sont attendues comme Sylvie Kauffman, directrice éditoriale du Monde ou encore Jimmy Wales, fondateur de Wikipedia. Reuters indique que les Cnil n’ont pas jugé bon de participer à cette opération même si des observateurs seront présents aux réunions. Bloomberg indique que la Commission européenne pense que ces réunions autour du droit à l’oubli peuvent être intéressantes mais rappelle que les modalités d’application sont du ressort des autorités compétentes.

Advertisements

Ailleurs sur le web