Drones : Google devrait proposer son service de livraison aérien en 2017 ?

Drones : Google devrait proposer son service de livraison aérien en 2017 ?

Google avait mis en suspens son Project Wing d’aile volante pour des raisons de difficultés de pilotage mais le projet reprend et des livraisons seraient possibles dès 2017.

Publié le 3 novembre 2015 - 10:02 par François Giraud

Project Wing : Google devrait proposer des livraisons avec ses drones dès 2017 ?

C’est en Australie que Google avait procédé à une batterie de tests concernant Project Wing, un procédé de livraison par drones. Comme son concurrent Amazon avec son programme PrimeAir, Google projetait de lancer son système dans rapidement, même si le groupe affirmait que « quelques années » seraient nécessaires pour faire de ces prototypes des drones utilisables à grande échelle. La firme de Mountain View avait ainsi procédé à une trentaine d’expérimentations en Australie, avec des livraisons d’objets divers et variés comme des médicaments, de la nourriture ou encore de l’eau.

Project-Wing-710x434

Publicité

Mais l’aile volante conçue par Google qui décollait à la verticale avait une envergure de 1,5 mètre, pesait 8,5 kg et pouvait embarquer des colis pesant jusqu’à 1,5 kg. Le projet aurait cependant été mis en suspens en raison des difficultés à piloter ce drone. Le design de ce prototype qui prenait la forme d’une aile monobloc n’était pas apparu comme satisfaisant et la firme de Mountain View préférait repenser son drone. Après avoir retravaillé sur son aile et les difficultés de pilotage, Google vient d’annoncer que les premiers drones devraient être opérationnels pour livrer les premiers colis en 2017.

Annoncé lors d’une conférence qui s’est déroulée à Washington, David Vos, directeur du Project Wing d’Alphabet, a indiqué que le projet devrait être prêt en totalité en 2017, mais précise qu’un retard est encore possible. Le responsable est actuellement en train de discuter avec la Federal Aviation Administration afin de déterminer la réglementation relative à l’utilisation de l’espace aérien à une altitude inférieure ou égale à 150 mètres. Les négociations devraient permettre à Alphabet de livrer ses premiers colis en 2017.



Ailleurs sur le web


Leave a Reply

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *