DxO FilmPack 4 : boîte à outils créatifs

DxO FilmPack 4 : boîte à outils créatifs

DxO Labs, l’éditeur français de logiciels de traitement photo, sort aujourd’hui la quatrième version de son application de rendus de films argentiques : DxO FilmPack 4. Cette nouvelle version constitue un pas important en direction des photographes créatifs puisqu’en plus des rendus des pellicules mythiques de l’ère argentique, le logiciel s’enrichit de nombreux effets qui ont le vent en poupe en ce moment et permettent aux photographes, amateurs comme experts ou professionnels d’enrichir la palette de leur créativité. Son interface est largement revue pour devenir plus graphique et plus intuitive.

Publié le 5 juin 2013 - 14:30 par La rédaction

DxO FilmPack et le rendu de l’argentiques aux photos numériques

Si vous ne connaissez pas DxO FilmPack , voici résumé en quelques lignes à quoi sert ce logiciel édité par DxO Labs, un éditeur français s’il vous plaît. DxO FilmPack a pour mission d’appliquer à vos photos numériques le rendu d’une pellicule argentique du commerce. Bon nombre d’entre elles ont d’ailleurs disparu ces dernières années du fait de la révolution numérique en photographie. Le savoir-faire scientifique de DxO Labs se retrouve dans l’esprit du traitement des photos pour leur appliquer le rendu des pellicules. Le laboratoire a modélisé 60 films argentiques pour en déterminer le profil en termes de dynamique, de contraste, de colorimétrie ainsi que la densité et la forme de leur grain. En complément de cela, des photos de scènes de la vie réelle ont été prises avec les mêmes films puis scannées en haute résolution par des laboratoires de renom afin de compléter le profil. Ainsi, avec DxO FilmPack, vous pouvez retrouver le rendu caractéristique de pellicules que vous utilisiez peut-être par le passé si vous aviez commencé la photographie à l’époque argentique, ou découvrir toute une palette d’options créatives offertes par les subtilités des différents rendus ainsi que l’ajout d’un grain qui peut être très esthétique et servir votre intention photographique. DxO FilmPack est utilisé par un photographe qui fait la fierté de l’éditeur parisien : Sebastiao Salgado, rien que ça !) qui retrouve le rendu caractéristique de la Kodak tri-X, le film qui a contribué à imposer sa signature dans l’univers de la photo noir et blanc.

DxO FilmPack 4 est une mise à jour importante du logiciel. Ce n’est pas du côté des pellicules argentiques qu’il faudra chercher la nouveauté puisque celles-ci demeurent inchangées et au nombre de 60. DxO profite de cette mise à jour pour rappeler la démarche scientifique de leur approche du rendu argentique pour mieux se distinguer de concurrents, notamment pour le noir et blanc, comme Nik Silver Efex Pro par exemple (désormais intégré à la suite complète Nik Collection par Google). Pour chaque film, on peut régler l’intensité du grain, sa densité, adapter le rendu à la taille du capteur si l’on travaille avec un capteur Full Frame, un capteur APS, etc. DxO profite également de cette mise à jour pour rappeler que les photos numériques bénéficient de l’excellent moteur de débruitages de DxO Optics Pro 8 avant de se voir appliquer les effets désirés.

 

Les nouveautés de DxO FilmPack 4

DxO FilmPack 4 sort de son carcan du rendu de films argentiques et ajoute toute une palette, de rendus designer (au nombre de 25), des rendus annoncés comme « fun et créatifs » à la façon du nouvel effet de vignette, de l’application de différentes textures comme du papier froissé ou du grain de papier, etc. ou encore de l’effet « fuite de lumière » aussi bien en couleur qu’en monochrome. Cet effet de fuite de lumière provient également de l’époque argentique quand votre film était voilé si vous aviez un appareil dont le la porte arrière était peu étanche ou si vous aviez, par mégarde, ouvert le compartiment de la pellicule alors que le film était encore chargé.

L’encadrement des photos fait son apparition dans DxO FilmPack 4 avec une vingtaine de designs disponibles et la possibilité de changer leur orientation.

Les outils vibrance et microcontraste, qui ont le vent en poupe actuellement auprès des photographes et débarque dans tous les logiciels de retouche photo, font aussi leur apparition dans DxO FilmPack 4. Ils permettent d’agir sur la photo, d’en augmenter la saturation sans toucher aux tons chair et de booster un peu le peps global de la photo à l’aide des microcontrastes.

Un mélangeur de canaux permet de travailler finement le noir et blanc et une option ajoute un virage aux photos.

Le vignettage a été amélioré et gagne en souplesse avec la possibilité de changer sa position puisqu’on peut vouloir mettre en avant un sujet dans la photo qui ne serait pas situé pile-poil au centre du cadre. Le vignettage s’accompagne d’une fonction connexe qui est l’application d’un vignettage de flou créatif.

Tous les rendus et toutes les recettes que l’on peaufine au fil du temps peuvent être enregistrés pour se réappliquer à l’aide d’un seul clic. Mais on peut également les partager avec ses amis en les exportant comme on peut aussi importer d’autres rendus que l’on trouvera auprès de la communauté des utilisateurs de DxO FilmPack 4. Ce n’est pas nouveau, mais les possibilités sont désormais complètement débridées.

Plus nouveau, on peut désormais recadrer les photos directement dans FilmPack 4, ainsi qu’imprimer les photos depuis le logiciel qui gère les fichiers en JPEG ainsi qu’en TIFF 8 ou 16 bits et jusqu’à des tailles d’images de 200 mégapixels.

DxO FilmPack 4 est disponible en version indépendante (« stand alone ») ainsi qu’en plug-in à destination de Lightroom, Photoshop Elements, Photoshop CS, Aperture et naturellement DxO Optics Pro qui sort aujourd’hui dans une version mise à jour (8.2) pour accueillir entre autres les nouveautés de DxO FilmPack 4.

Les ingénieurs de DxO lab ont réussi à simplifier l’utilisation de FilmPack dont tous les rendus sont désormais accessibles à l’aide d’un seul clic. On peut afficher différents types de comparaison entre la photo d’origine et le réglage appliqué ou encore visualiser, sous la forme d’une vignette, le rendu avant de l’appliquer. L’interface est revue pour ce qui est des ajustements avec deux onglets bien distincts qui séparent les effets des réglages. On passe de l’un à l’autre très aisément. Un bouton permet de basculer des corrections de couleur vers le noir et blanc.

 

 DxO FilmPack 4 : prix et disponibilité

Cette mise à jour de DxO FilmPack 4 offres de nouvelles options créatives qui, en cumul avec les 60 films argentiques modélisés, mettent à disposition des photographes un total de 85 rendus différents que l’on peut personnaliser à volonté et via une interface qui ne gagne en simplicité et en fluidité. FilmPack 4 est disponible actuellement en promotion au prix de 49 euros au lieu de 79 euros pour la version « Essentiel » , et en version « Expert » au prix de 99 euros contre 129 euros normalement, jusqu’au 30 juin prochain.
Les photographes ayant acheté DxO FilmPack 3 après le 01/03/2013 bénéficient d’une mise à jour gratuite vers la version 4. Les autres clients bénéficient jusqu’au 30 juin 2013 d’une remise exceptionnelle sur leur mise à jour, directement depuis leur compte client sur la boutique en ligne de DxO. Une version d’essai complètement fonctionnelle de DxO FilmPack 4 est disponible ici, valable un mois,  sur le site de DxO Labs.

 

DxO FilmPack 4

Un des affichage de comparaison de DxO FilmPack 4.

DxO FilmPack 4

Les rendus « designers » sont très au goût du jour.

DxO FilmPack 4

Le noir et blanc est la principale utilisation de FilmPack, du moins, jusqu’à cette version 4.

DxO FilmPack 4

La palette des ajustements proposés par DxO FilmPack 4.

DxO FilmPack 4

Le rendu designer est affiché sous forme de vignette en bas de l’écran.

DxO FilmPack 4

La nouvelle interface de DxO FilmPack 4

Publicité

Ailleurs sur le web