Envoyer des odeurs par SMS avec oPhone

Envoyer des odeurs par SMS avec oPhone

L’oPhone est un nouveau dispositif qui devrait être commercialisé début 2015 et permettra d’envoyer et de recevoir des odeurs par SMS.

Publié le 22 juin 2014 - 14:15 par François Giraud

David Edwards, professeur de génie biomédical à Harvard est l’initiateur d’un projet un peu fou: permettre d’envoyer et de recevoir des odeurs par SMS. L’oPhone est un dispositif développé par son équipe au sein de son laboratoire et qui sera commercialisé début 2015. Cet appareil de forme cylindrique repose sur un dock, permettant de le recharger. Son mode de fonctionnement est semblable aux signaux audio transmis par un smartphone. David Edwards indique que le potentiel d’un tel dispositif est important. Il précise: »il y a un grand intérêt de la part de la Silicon Valley, car il s’agit concrètement de pouvoir changer la communication globale d’aujourd’hui ».

Des signaux aromatiques complexes

L’oPhone est un boîtier blanc qui génère des signaux aromatiques complexes par le biais d’une succession rapide de petites émissions de vapeurs. Il fonctionne à l’aide de manipulations technologiques de particules. L’oPhone dispose actuellement de 32 odeurs originales et l’utilisateur peut créer sa propre odeur en combinant entre une et huit bases aromatiques. Ceci aboutit à 320 000 combinaisons possibles. Les premières personnes qui pourront disposer de l’oPhone sont les utilisateurs d’iPhone qui devront télécharger l’application oSnap disponible depuis le 17 juin. Lors d’une ballade, il sera possible d’associer une odeur à une photo et de l’envoyer à son destinataire. Les odeurs seront produites par des cartouches aromatiques baptisées oChips. Les initiateurs de ce projet indiquent que les applications sont quasi infinies, tant pour l’industrie alimentaire, que la médecine, l’univers du parfum ou encore des médias.

oPhone

Une campagne de financement participatif a débuté sur le site Indiegogo le 17 juin et se terminera le 31 juillet. Les personnes qui contribueront au projet pourront bénéficier du produit en priorité, au tarif de 149 euros, au lieu de 199 euros lors de la commercialisation officielle début 2015. Un dispositif relativement onéreux.

Advertisements

Ailleurs sur le web