Facebook alertera les utilisateurs attaqués ou infiltrés par un État

Facebook alertera les utilisateurs attaqués ou infiltrés par un État

Facebook préviendra désormais les utilisateurs qui seront surveillés ou piratés par ou pour des États via un message. C’est Alex Stamos, responsable de la sécurité du réseau social qui a annoncé cette mesure ce samedi 17 octobre.

Publié le 20 octobre 2015 - 14:34 par François Giraud

Facebook préviendra désormais les utilisateurs victimes de tentatives de piratages d’origine étatique

Ce samedi 17 octobre 2015, le responsable de la sécurité de Facebook, Alex Stamos a annoncé que le réseau social allait désormais prévenir les utilisateurs qui font l’objet d’une tentative de piratage ou de surveillance d’origine étatique. Il précise que les utilisateurs seront prévenus « si nous pensons que votre compte a été visé ou compromis par un attaquant soupçonné de travailler pour le compte d’un État ». Des menaces qui ne concernent qu’une toute petite proportion d’utilisateurs, en majorité située dans des pays sensibles où le gouvernement pourrait surveiller leurs comptes pour s’informer sur leurs activités et leur entourage dans le cadre de procédures légales.

Les utilisateurs concernés par cette mesure recevront sur leur mobile, via le numéro qui est associé à leur compte Facebook, ce message d’avertissement, les conseillant de procéder à la double authentification de leur compte afin que personne ne puisse accéder à leur compte. « Nous pensons que votre compte Facebook et que d’autres comptes en ligne ont pu être la cible d’attaques par des acteurs financés par un État. Nous vous recommandons de prendre les mesures qui s’imposent pour sécuriser les comptes que vous utilisez sur d’autres services« ,  indique le message

facebook-logo-2015-600px

Publicité

Facebook indique que cette surveillance est souvent orchestrée à l’aide de logiciels espions et recommande aux utilisateurs concernés de changer leurs terminaux dès qu’ils reçoivent le message d’avertissement ou de le sécuriser et enlever toutes les informations sensibles qui sont stockées à l’intérieur. Le site de Mark Zuckerberg n’indique cependant pas comment il détecte l’origine des attaques étatiques, afin de protéger ses méthodes d’investigation, souligne Alex Stamos. Google a déjà mis en place un tel service au sein de Gmail.


Ailleurs sur le web


Leave a Reply

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *