Facebook contraint à divulguer des adresses IP par le tribunal de Tokyo

Facebook contraint à divulguer des adresses IP par le tribunal de Tokyo

Le tribunal de Tokyo vient d’obliger Facebook à divulguer les adresses IP de faux comptes ayant mis en ligne des photos compromettantes pour se venger.

Publié le 21 octobre 2014 - 17:39 par François Giraud

Facebook est obligé de donner des adresses IP sur décision de justice

Le tribunal de Tokyo vient de contraindre Facebook à divulguer des adresses IP utilisées pour publier des photos compromettantes par vengeance sur Internet. Cette pratique appelée le « revenge porn » est passible de prison dans certains Etats américains et d’une amende pouvant atteindre 1 000 dollars.

Facebook

Publicité

Le « revenge porn », une méthode de vengeance sur la Toile punie par la loi

Ce phénomène était encore inconnu il y a quelques années et consiste à se venger en publiant des photos compromettantes sur Internet, suite à une rupture ou une dispute. Ce phénomène récent est puni par la loi. Aux Etats-Unis, en Californie, les auteurs de ces faits sont passibles d’une peine de prison de six mois assortie à une amende de 1 000 euros depuis l’année dernière. Dans le cas présent, c’est le tribunal de Tokyo qui a contraint Facebook de divulguer les adresses IP de comptes ayant utilisé cette technique. Dis jours après cette décision de justice, le réseau social a révélé les adresses IP reliées à deux comptes Facebook qui diffusaient des informations confidentielles et des photos privées de sa cliente et sous son nom a indiqué Yohei Shimizu. Sa cliente se doutait de qui était derrière ces comptes mais elle n’avait aucune preuve. L’avocat indique que d’identifier une personne qui se fait passer pour quelqu’un d’autre sur le Web n’est pas une chose facile, mais une fois les adresses IP en possession de la victime, elle a pu se tourner vers le fournisseur d’accès à Internet. L’avocat indique également que selon lui, c’est la première fois que Facebook est contraint par la justice Japonaise de révéler des adresses IP. Ce phénomène récent est donc puni par la loi dans certains Etats américains et deux représentants de la chambre de Lords ont déposé en juillet un amendement pour criminaliser cette pratique en Grande-Bretagne.


Ailleurs sur le web


Leave a Reply

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *