Facebook et Eutelsat vont proposer un accès Internet en Afrique

Facebook et Eutelsat vont proposer un accès Internet en Afrique

Afin de développer Internet en Afrique subsaharienne, Facebook et Eutelsat vont lancer un satellite géostationnaire en 2016. Un projet pour connecter les zones privées d’un accès au Web.

Publié le 6 octobre 2015 - 11:43 par François Giraud

Facebook & Eutelsat confirment le lancement d’un satellite en Afrique sub-saharienne

Le réseau social Facebook et l’opérateur européen Eutelsat viennent de confirmer ce lundi 5 octobre 2015 qu’ils proposeront une connexion Internet haut débit en Afrique sub-saharienne à compter de l’an prochain. Pour permettre aux zones non couvertes de disposer d’un accès au Web, les deux groupes lanceront un satellite géostationnaire permettant de couvrir de grands territoires.

Le satellite AMOS-6 sera lancé l’année prochaine. Facebook veut connecter le monde et indique que le déploiement de satellites permettra de connecter les Africains à Internet. Les satellites peuvent éviter les obstacles, qui empêchent actuellement de connecter de vastes zones ou des endroits très reculés de la planète. Michel de Rosen, PDG d’Eutelsat est enthousiaste à l’idée de collaborer avec Facebook dans ce projet. Le satellite AMOS-6 est actuellement en cours de construction et les deux groupes annoncent dans leur communiqué qu’il sera lancé en 2016.

satellite

Publicité

Ce projet s’inscrit dans le cadre de la plateforme Internet.org développée par Facebook qui a pour mission d’étendre la couverture d’Internet aux zones les plus reculées et de faciliter l’accès au Web à partir de téléphones portables. Divers groupes ont investi de l’argent dans ce projet, dont Facebook qui a injecté deux milliards $. L’objectif est de connecter les quatre milliards de personnes qui n’ont toujours pas accès à Internet, dont les pays émergents et certaines zones en Afrique.

L’opérateur européen Eutelsat propose des satellites géostationnaires, qui sont lancés à très haute altitude, placés sur orbite et permettent de couvrir de très grandes distances. Ils peuvent diffuser dans de très grandes régions et ne sont pas en contact avec les satellites positionnés à plus basse altitude, ce qui évite d’entrer en collision avec ces derniers. Le satellite AMOS-6 est fabriqué par Israël Aerospace Industries et sera lancé par Falcon 9, une fusée de la société SpaceX au cours du second semestre 2016. Sa charge utile est de 5,5 tonnes.



Ailleurs sur le web


Leave a Reply

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *