Facebook part en guerre contre la désinformation et les Intox

Facebook part en guerre contre la désinformation et les Intox

Accusé d’avoir facilité l’intronisation de Donald Trump à la présidentielle américaine, Facebook compte lutter contre les fausses déclarations publiées sur son réseau social, avec sept actions choc.

Publié le 22 novembre 2016 - 8:44 par François Giraud

Facebook va lutter contre les fausses nouvelles

A l’occasion des présidentielles américaines, de nombreuses fausses nouvelles ont vu le jour sur les divers réseaux sociaux et notamment sur celui de Mark Zuckerberg, Facebook. Pour lutter contre la publication d’intox, le patron du plus important réseau social du monde a décidé de mettre en place ds « warnings » qui seront accolés aux fausses informations.

Facebook nouveau logo 2015

Publicité

Facebook a notamment été accusé d’avoir aidé Donald Trump a gagner des voix face à Clinton, par la diffusion de fausses rumeurs et de nouvelles. Mais Mark Zuckerberg ne compte pas se laisser faire et vient de décider de partir en guerre contre les intox qui sont publiées sur son réseau social. Tandis que le jeune milliardaire a nié l’implication de son réseau social dans ces fausses nouvelles, il a décidé de lutter contre les fausses déclarations présentes au sein de Facebook, afin de stopper l’hémorragie et que sa cote de popularité ne soit pas impactée. Il vient de publier un message sur son compte Facebook le 18 novembre dernier dans la soirée, précisant qu’il va lutter contre l’intox sur le réseau social.

« A lot of you have asked what we’re doing about misinformation, so I wanted to give an update. The bottom line is: we take misinformation seriously. Our goal is to connect people with the stories they find most meaningful, and we know people want accurate information. We’ve been working on this problem for a long time and we take this responsibility seriously. We’ve made significant progress, but there is more work to be done. »

Mark-Zuckerberg

Pour lutter contre les fausses déclarations, Mark Zuckerberg a décidé de mettre en place sept actions. Il veut consacrer un certain budget dans la lutte contre la désinformation, prendre l’avis de journalistes et de sociétés spécialisées pour visualiser les intox avant qu’elles ne soient détecter par les internautes, faciliter la déclaration de fausses nouvelles au sein de l’interface et mettre en place des « warnings » sur les fausses déclarations et mettre en place des garde-fous au sein de la charte publicitaire afin que les internautes qui publient de fausses informations ne perçoivent pas de revenus liés à la popularité de leurs articles erronés, que la plateforme Facebook Audience Network ne rémunère plus les personnes qui publient des fausses informations.

Le sept actions prévues par Mark Zuckerberg sont les suivantes :

  • Stronger detection
  • Easy reporting.
  • Third party verification
  • Warnings
  • Related articles quality
  • Disrupting fake news economics
  • Listening

Facebook avait initialement nié son implication dans les élections américaines via la publication de fausses nouvelles sur le réseau social, mais Mark Zuckerberg est revenu par la suite sur ses déclarations et a indiqué ce samedi 19 novembre, que son réseau social avait bien eu un rôle très important dans l’élection de Donald Trump. Il a décidé de lutter contre la désinformation, une pratique qu’il prend très au sérieux et il précise rester très prudent à ce sujet.



Ailleurs sur le web


Leave a Reply

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *