Facebook : une IA pour prévenir les risques de suicide

Facebook : une IA pour prévenir les risques de suicide

Facebook lance un nouvel outil pour prévenir les risques de suicide chez les utilisateurs, avec une IA qui va se charger de surveiller le bien-être de ces derniers.

Publié le 3 mars 2017 - 7:51 par Stéphane Ficca

Facebook, une IA pour détecter les risques de suicide

Outre le fait de poster ses photos de vacances, de mettre à jour son statut et retrouver ses amis d’enfance et collègues de bureau, le réseau Facebook offre depuis quelques années déjà de très nombreuses fonctionnalités, autrement plus complexes, et souvent très utiles. Il y a maintenant quelques mois, le réseau social a mis en place Safety Check, qui permet aux utilisateurs se trouvant dans une zone à risque (accident, catastrophe naturelle, attentat…) d’indiquer rapidement à leurs contacts s’ils sont en sécurité. Aujourd’hui, Facebook déploie un nouvel outil, qui va se charger cette fois de détecter les risques de suicide chez certains utilisateurs.

Facebook Suicide

En effet, si le réseau met déjà à disposition des utilisateurs un bouton qui permet d’indiquer un comportement suicidaire chez un utilisateur, Facebook va déployer une nouvelle intelligence artificielle, qui va donc se charger de détecter automatiquement les messages jugés inquiétants. Des messages qui peuvent prendre la forme de commentaires, mais également de statuts. En analysant ces message, l’IA peut alors décider de déclencher une alerte, et viendra alors demander directement à l’utilisateur si tout va bien, par le biais d’une question qui lui sera directement adressée.

Un message de la Facebook Team, qui demandera à l’utilisateur si tout va bien ou s’il a besoin d’aide, et qui lui proposera de discuter avec un ami, de contacter une helpline… Une fonctionnalité disponible également pour Facebook Live, avec là encore un Facebook qui promet d’être plus réactif lorsqu’un utilisateur signale les agissements à risque d’un diffuseur.

Facebook Suicide 2

Selon Facebook : « L’IA est plus précise que les signalements de suicide ou d’auto-mutilation réalisés par les utilisateurs. Nous avons plus tendance à déployer notre aide aux personnes dont le signalement a été effectué par l’IA que par celles révélées par un humain. » Une excellente initiative de la part de Facebook qui ne concerne toutefois pour l’heure que le marché américain.

Advertisements

Ailleurs sur le web