Facebook déciderait de la publication ou de la censure de contenus populaires ?

Le réseau social de Mark Zuckerberg est dans la tourmente aux Etats-Unis. Facebook serait accusé de manipuler les contenus populaires ou « trending topics ». La rédaction du réseau social choisirait les contenus qui peuvent être publiés au sein du fil d’actualité et ceux qui seraient censurés, à l’aide d’un algorithme spécialement dédié. Dans ce cas, le groupe mettrait en avant des informations plus que d’autres.

Trending

Les trending topics se situent sur les pages des utilisateurs du réseau social, en haut à droite aux USA. Au sein de cette rubrique, on peut retrouver les sujets et les contenus les plus populaires et la liste serait générée par un algorithme mais Gizmodo qui a mené sa propre enquête indique que derrière ces sujets on retrouverait une réelle équipe de rédaction qui choisirait les sujets qui peuvent être publiés, notamment dans le domaine politique. Certains contenus seraient ainsi purement et simplement censurés par la rédaction. Cette rumeur est née d’un ex-employé de Facebook qui a travaillé au sein de l’équipe de curation et qui indique que les contenus les plus populaires peuvent être manipulés. Il cite des articles de personnalités conservatrices qui suscitaient l’enthousiasme du public et étaient approuvés comme tel par l’algorithme, qui ont été évincés des « trending topics ».

Gizmodo qui a mené une enquête indique que des consignes pouvaient être données par Facebook selon les prestataires interrogés. Selon les motivations des curateurs, certains sujets, mêmes populaires, auraient volontairement été ôtés de la rubrique. Mark Zuckerberg reconnaît qu’une vérification est effectuée mais uniquement pour vérifier la véracité des contenus publiés, privilégiant ceux qui sont sourcés. Le réseau social dément les accusations qui pèsent contre lui et indique s’être penché sur le sujet. Le réseau social indique que ces allégations sont infondées par la voix de son porte-parole.

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here