Facebook Messenger pourrait chiffrer les conversations de bout en bout ?

Le réseau social de Mark Zuckerberg vient d’annoncer l’arrivée d’un nouveau système de protection des données et des conversations sur son application Messenger. Le service devrait prochainement disposer, comme bon nombre de ses concurrents, d’un chiffrement de bout en bout, ce qui évite qu’une personne tierce ne puisse interférer ou visualiser la conversation entre deux personnes ou un groupe d’amis. Dan s le collimateur du département de la justice américaine, WhatsApp, propriété de Facebook, a déjà mis en place le chiffrement de bout en bout avec le protocole « Signal », développé par Open Whisper Systems.

Facebook nouveau logo 2015

Seules les personnes qui envoient un message et le destinataire pourront consulter le contenu. Même le réseau social de Mark Zuckerberg ne pourra pas visualiser les données échangées. Les paramètres de cryptage des données vont donc être renforcés au sein de Messenger avec un chiffrement des données de bout en bout. Le système de protection des conversations qui devrait être mis en place par Facebook sera un peu différent de celui intégré au sein de WhatsApp indique The Guardian. Le réseau social pourrait utiliser ce système pour tester ses propres bots et développer une nouvelle intelligence artificielle. Cette nouveauté devrait arriver prochainement auprès des utilisateurs de Facebook Messenger mais ne serait pas activée par défaut. Il sera donc nécessaire d’activer la nouvelle fonction au sein des réglages de l’application.

Les messageries instantanées sont de plus en plus nombreuses à opter pour le chiffrement de bout en bout afin de sécuriser les données et les conversations échangées. Apple propose déjà un tel chiffrement avec iMessage, il est donc impossible à une autre personne que le destinataire d’un message de visualiser le contenu des échanges. Apple a défrayé la chronique en refusant d’ouvrir des portes dérobées aux agences gouvernementales américaines et le chiffrement de bout en bout intégré au sein d’iMessage ne permet pas non plus à la NSA de visualiser les conversations, ce qui fait du service d’Apple une messagerie instantanée sécurisée.

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here