Facebook met à jour sa politique et indique ce qui est autorisé de poster

Facebook met à jour sa politique et indique ce qui est autorisé de poster

Facebook vient de faire une mise à jour de ses règles et précise ce qui est autorisé de poster ou pas.

Publié le 17 mars 2015 - 8:37 par François Giraud

Facebook met à jour sa politique de modération

Le réseau social de Mark Zuckerberg vient de mettre à jour ce lundi les nouvelles règles de sa politique de modération. Il est désormais autorisé de tout poster excepté les sujets sensibles. Les groupes et discussions faisant l’apologie du terrorisme, les discours haineux et violents sont interdits sur le réseau social. Facebook a indiqué qu’il n’autorisait plus la présence de groupes qui font l’apologie d’activités terroristes, d’organisations criminelles ou qui promeuvent la haine. Les images explicites « partagées par sadisme ou pour glorifier la violence « seront retirées du réseau social. L’objectif de Facebook est de « créer un environnement où l’on a envie de traiter l’autre avec empathie et respect ».

La nudité est bannie de Facebook & il faut utiliser son vrai nom

La nudité est désormais bannie du réseau social excepté dans certains cas, comme les les images d’art, médicales ou d’allaitement. Le réseau social indique que sa politique ne change pas mais que des clarifications sont simplement apportées. Facebook indique dans sa politique mise à jour du 16 mars que « pendant que notre politique et nos normes sont restées inchangées, nous avons senti la demande des utilisateurs pour plus de clarté et d’exemples et c’est que ce que nous faisons avec cette mise à jour aujourd’hui ». Les utilisateurs devront également utiliser leur « vrai nom », une demande impopulaire qui devrait faire réagir celles et ceux qui utilisent un nom de scène.

Facebook

Publicité

Les standards de la communauté

Facebook indique dans sa page consacrée aux standards de la communauté que sa mission est de donner aux utilisateurs la possibilité de rendre le monde ouvert et connecté, de partager l’actualité, communiquer avec des amis, se rallier à des causes. Les utilisateurs doivent se sentir en sécurité sur le réseau social et les contenus partagés sur Facebook pourront être signalés ou supprimés. Si un contenu représente un risque de préjudice physique ou une atteinte directe à la sécurité publique, le contenu sera supprimé. Les personnes qui se sentent menacées seront aidées.

La promotion de l’automutilation et du suicide est bannie. Le harcèlement, l’intimidation ou le partage d’informations en vue de chantage sont interdits. Les personnalités publiques jouissent d’une protection. Les contenus relatifs à la violence et l’exploitation sexuelle sont également prohibés ainsi que la vente, la commercialisation de substances illicites ou de médicaments.


Ailleurs sur le web


Leave a Reply

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *