Le bouton « j’aime pas » n’existera pas sur le réseau social

Le créateur du bouton « like », Bret Taylor, indique que ce dernier a été créé pour entretenir une image positive du réseau social. Son opposé, le bouton « j’aime pas » ne verra donc pas le jour car la négativité peut avoir des répercussions malheureuses sur Facebook. Les raisons de l’absence de ce bouton sont expliquées par Bret Taylor.

j'aime pas Facebook

Bret Taylor, créateur du bouton « like » explique pourquoi « j’aime pas » n’existera pas

Bret Taylor le concepteur du bouton « j’aime » et ancien directeur technologique de Facebook a expliqué ce lundi pourquoi le bouton « dislike » ne sera pas mis en place pour le moment, voire jamais. Il indique que le « like » a été créé pour entretenir l’esprit positif du réseau social de Mark Zuckerberg. Créer un bouton pour indiquer sa désapprobation, une photo triste, choquante ou commenter une mauvaise nouvelle pourrait avoir des répercussions négatives et malheureuses sur Facebook. Les utilisateurs aiment aller sur Facebook pour laisser des commentaires sur des photos, discuter avec leurs amis. Proposer un bouton « j’aime pas » n’embellirait pas les avis et le réseau social par la même occasion. Lorsque l’on souhaite laisser un commentaire négatif, il est bien plus simple de le dire avec quelques mots. lorsqu’une personne annonce une mauvaise nouvelle, cliquer sur un bouton « dislike » est jugé par les concepteurs comme trop négatif ou cynique. De plus, une trop forte négativité pourrait être à l’origine de cyber-harcèlement, ce que ne souhaite évidemment pas le réseau social. Des stickers, ou autocollants permettront aux internautes de donner leur avis sur des commentaires et pourront désapprouver si besoin. Diverses émoticônes sont disponibles pour caractériser diverses émotions, y compris le pouce vers le bas. Il est donc inutile de créer un bouton « j’aime pas » car il est disponible sous la forme d’autocollants. Un bouton « j’aime pas » avait été créé en 2010 par des personnes malveillantes visant à pirater des données d’utilisateurs, un mauvais souvenir pour le réseau social.

stickers Facebook

 

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here