Pour le compte du FBI et de la NSA, Yahoo! a espionné les comptes mails de ses utilisateurs !

Pour le compte du FBI et de la NSA, Yahoo! a espionné les comptes mails de ses utilisateurs !

A la demande des autorités américaines, le groupe Yahoo! aurait espionné des milliers de comptes mails…de ses propres clients.

Publié le 5 octobre 2016 - 10:29 par François Giraud

Yahoo! a créé un logiciel d’espionnage des comptes clients pour le compte des autorités américaines

Pour satisfaire la demande des autorités américaines, et en particulier le FBI et la NSA, le groupe Yahoo! a créé un logiciel permettant d’espionner les comptes mails de ses clients. Le logiciel a permis de détecter les phrases clés ainsi que les pièces jointes des emails des utilisateurs sur demande du gouvernement.

nsa

Publicité

Yahoo! aurait espionné des milliers de comptes emails, de ses clients, à la demande des autorités américaines, après que ces dernières aient envoyé une directive au groupe de Marissa Mayer. Le logiciel d’espionnage créé par Yahoo! aurait été mis en service l’an dernier et les comptes auraient été passés au crible par ce dernier, selon trois anciens salariés des autorités américaines qui ont, bien évidemment, gardé l’anonymat. Ces employés auraient indiqué que le FBI et la NSA auraient demandé à Yahoo! de lancer son logiciel pour détecter divers caractères, des pièces jointes ainsi que des phrases clés, comportant des mots bien précis.

Alex Stamos, ex-directeur de la sécurité de Yahoo! aurait démissionné du groupe de Marissa Mayer, ne cautionnant pas la demande des autorités américaines. D’autres responsables du groupe auraient suivi le même chemin. Les spécialistes en sécurité du groupe, travaillant au sein des serveurs informatiques du groupe Yahoo! n’auraient, pour leur part, connu l’existence de ce logiciel espion, seulement quelques jours avant sa mise en service. L’équipe en charge de la sécurité a douté de la présence de ce logiciel, pensant que des hackers tentaient de prendre le contrôle du système informatique, alors que ce n’était absolument pas le cas, car Marissa Mayer, CEO du groupe devait certainement connaître l’existence de ce dispositif de surveillance, en relation avec le FBI et la NSA. Suite à ces révélations, qui ne sont bien sur que des rumeurs, Yahoo! a refusé tout commentaire sur la question, mais d’autres sociétés pourraient avoir été contactées par les autorités américaines pour en faire de même.



Ailleurs sur le web


Leave a Reply

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *