Festival du court-métrage de Clermont-Ferrand 2013 : le lauréat remporte un Nikon D800

Festival du court-métrage de Clermont-Ferrand 2013 : le lauréat remporte un Nikon D800

Il s’agit tout simplement du plus grand festival de courts-métrages au monde, le festival du court-métrage de Clermont-Ferrand s’est tenu le week-end dernier dans la cité auvergnate. Nikon, principal sponsor de cet événement cinéma présente les trois lauréats de l’édition 2013 richement dotée avec chèque de 5000 euros grassement accompagnés d’un reflex numérique Nikon D800 et de son objectif Nikkor 24-85 mm VR, un micro stéréo Nikon ME-1, et un enregistreur externe Atomos Ninja 2. Oui, on parle bien de cinéma ici ! Le film gagnant, « Je suis Prête » sera projeté durant deux semaines en mars dans les cinémas du réseau MKII et devrait toucher environ 250 000 spectateurs.

Publié le 13 février 2013 - 15:39 par La rédaction

Vendredi dernier, la projection des 10 courts-métrages retenus par le jury s’est tenue à Clermont-Ferrand. Les deux lauréats sont Marcio Darocha pour le prix du public et Paul Lapierre pour le prix du jury. Le jury était présidé par Virginie Ledoyen qui a particulièrement apprécié le  film  » Je suis prête ». Ce court-métrage est l’aboutissement d’un projet collectif (mené par le collectif CLAP) qui n’avait aucunement pour but de remporter un concours un jour.

Pour cette troisième édition, le festival du court-métrage de  Clermont-Ferrand a connu une participation supérieure de 60% par rapport à l’édition 2012. Le site sur lequel s’effectuaient les votes du public a vu sa fréquentation doubler avec pas loin de 2,8 millions de pages vues depuis le lancement du festival mi-septembre. Au total ce sont 500 000 votes qui ont été collectés et l’événement a été partagé 150 000 fois sur le réseau social Facebook.

Voir les films des 3 lauréats du festival 2013.

Stéphanie Dugas, directrice marketing made in Auvergne chez Nikon France précise : « ce cru 2012 donne forcement envie à Nikon d’aller plus loin : nous voyons qu’il y a une vraie communauté derrière nous qui prend plaisir à jouer avec le thème. Nous avons envie de développer ce projet et le faire grandir. Si nous arrivons à faire que certains réalisateurs utilisent le festival comme un tremplin professionnel, ça sera un grand succès pour la marque. »

nikon d800
Publicité

Le réalisateur du film « Je suis prête » remporte un Nikon D800 accompagné d’un objectif Nikkor 24-85mm entre autres prix.

Reflex numériques et vidéo

Pour rappel, si aujourd’hui il nous semble tout à fait normal de pouvoir filmer une vidéo HD avec son reflex numérique, ce n’était pas le cas il y a encore quelques années. C’est justement Nikon, avec le D90, qui lançait en 2009 le premier réflex vidéo, qui allait donner naissance à une nouvelle espèce, le HDSLR. Le lancement de ce reflex médiatisé avait eu lieu depuis le Festival du film américain de Deauvilles. C’est ensuite Canon qui enfonça le clou à l’occasion de la révision du firmware de son reflex numérique Full Frame EOS 5D Mark II qui a permis de lever certaines barrières à l’adoption d’un reflex numérique dans des flux de production audiovisuelle, auprès des chaînes de télévision et dans l’univers du cinéma. Le boîtier Canon s’est illustré dans plusieurs superproductions hollywoodiennes comme dans des épisodes de séries (cf le « season finale » Dr. House il y a deux ans). Aujourd’hui, la gamme Nikon est riche de reflex numériques doués pour la vidéo. Cela commence avec le Nikon D4 et D800 qui partagent les mêmes richesses fonctionnelles avec la possibilité d’enregistrer le son via un micro externe et de déverser le flux vidéo sans aucune compression vers un enregistreur HDMI 4:2:2 externe. Dernier reflex numérique vidéo en date à avoir vu le jour dans la gamme Nikon, le D5200 et son capteur 24 mégapixels ou encore son écran articulé est actuellement en test dans nos mains. À bientôt pour le texte complet du Nikon D5200.



Ailleurs sur le web


Leave a Reply

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *