Foxconn: Le sous-traitant qui fait travailler les étudiants illégalement

Foxconn: Le sous-traitant qui fait travailler les étudiants illégalement

Le groupe taïwanais Foxconn a reconnu que des étudiants auraient pu travailler la nuit dans leurs usines et faire des heures supplémentaires. Ce sous-traitant des géants de l’électronique aurait enfreint ses propres règlements au sein de ses usines en Chine.

Publié le 12 octobre 2013 - 13:29 par La rédaction

Le sous-traitant Foxconn reconnaît que des élèves stagiaires auraient pu travailler de nuit et faire des heures supplémentaires ce qui est contraire aux règles de l’entreprise. Dans un communiqué publié ce jeudi, Foxconn confirme des accusations portées dans la presse Chinoise et indique avoir enfreint ses propres règles. Des étudiants de l’Université des Technologies de Xi’an qui devaient effectuer des stages dans l’entreprise se sont retrouvés à travailler sur des chaînes de montage de la future PS4 à ds rythmes dépassant tout ce que l’on peut imaginer. Certains d’entre eux ont littéralement craqué, se retrouvant hospitalisés, d’autres perdaient connaissance. Ces 1000 stagiaires ont terminé leur stage le 10 octobre, et depuis des plaintes affluent sur Internet sur les conditions de travail au sein des usines de Foxconn de Yantai.

Pour avoir leurs diplômes, les stagiaires ne peuvent pas refuser de travailler illégalement

Certains stagiaires n’ont pas été payés alors qu’on leur avait promis, d’autres indiquent que l’Université les a menacé de ne pas avoir leur diplôme s’ils ne finissaient pas leur stage. Foxconn serait un spécialiste pour exploiter des stagiaires, ce ne serait pas la première fois indique la presse chinoise. Dans un communiqué, le groupe Foxconn indique « S’agissant des allégations récentes visant le programme de stagiaires sur notre campus de Yantai, nous avons mené une enquête interne et avons conclu à l’existence d’incidents pour lesquels notre code de conduite concernant les heures supplémentaires et le service de nuit n’avait pas été respecté ». L’Université dont dépendent les stagiaires propose un échange de crédits universitaire contre des stages imposés. Foxconn a reconnu ses fautes, à mené une enquête et des actions sont prises afin que l’usine incriminée soit mise en conformité avec la réglementation.

Publicité

Ailleurs sur le web