France : la publicité web devant la publicité TV

France : la publicité web devant la publicité TV

Selon l’Observatoire de l’e-pub, le format numérique a surclassé le format TV en 2016.

Publié le 26 janvier 2017 - 14:41 par Stéphane Ficca

Le marché de la publicité numérique devant le format TV !

L’Observatoire de l’e-publicité a dévoilé jeudi son dernier rapport concernant les revenus numériques issus de la publicité, et cette dernière a connu une croissance pour le moins spectaculaire en 2016, si bien que la publicité numérique est désormais plus forte que la publicité TV. Comme on pouvait s’y attendre, ce sont les deux géants en la matière, à savoir Facebook et Google, qui en sont les principaux bénéficiaires.

ePub

Publicité

Au total, le marché de la publicité numérique (ou e-pub donc) a atteint les 3,453 milliards d’euros sur l’année 2016, soit une croissance de 7% par rapport à l’année précédente. Selon l’Observatoire de l’e-Pub, le numérique devient ainsi « le premier média investi sur 2016« , le numérique passant à cette occasion devant le marché de la TV. Côté chiffres, cela donne un score de 29,6% pour le numérique, contre 28,1% pour le format TV.

Selon ce même observatoire, Google et Facebook s’accaparent pas moins de 86% de cette même croissance, la publicité étant particulièrement active sur le Search de Google, mais également au sein de Facebook. La pub « search » représente ainsi 55% du marché, tandis que la pub de type « display » affiche de son côté une part de 35%. Tous deux sont évidemment en hausse par rapport à l’an dernier, avec 4,3% de progression pour le premier, et 14,5% pour le second.

Evidemment, la publicité vidéo a elle aussi explosé en 2016, si bien que cette dernière représente désormais 35% du display, avec une progression de 35% en 2016. La vidéo sociale a de son côté explosé, en affichant une progression de 351%.

facebook-logo-old-2005-600px

Selon l’observatoire de l’e-Pub, le search et les réseaux sociaux représentent désormais une part prépondérante du marché, avec 68%, captée principalement par 2 acteurs (Facebook/Google).  Leur part est encore plus marquée sur mobile, où les autres acteurs ne se répartissent alors que 8% du marché. Une telle domination a évidemment réveillé l’Autorité de la Concurrence Française, qui pourrait annoncer de nouvelles recommandations cette année concernant la publicité en ligne.


Ailleurs sur le web


Leave a Reply

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *