Les bracelets FuelBand de Nike seront de moins en moins présents sur le marché des wearables. En effet, Nike serait en train de procéder à une vague de licenciements de sa division matériel qui propose le bracelet connecté FuelBand. Ce wearable a été l’un des premiers à voir le jour. Le FuelBand ne sera pas arrêté comme l’indiquaient les premières rumeurs mais Nike va resserrer ses équipes. Ainsi, la production ne serait pas arrêtée mais réduite. Dans un mail envoyé à The Verge, le groupe indique vouloir ajuster ses effectifs en fonction des besoins du marché.

Nike FuelBand SE, un modèle proposé en France
Nike FuelBand SE, un modèle proposé en France

Nike a précisé à Re/Code que l’offre logicielle qui accompagne le bracelet allait continuer à être développée. Cependant l’aspect matériel ne sera plus une priorité pour le groupe. Nike ne veut pas abandonner complètement les traqueurs d’activité. Le FuelBand SE, dernier sorti sur le marché se vend bien et continuera d’être supporté. Le logiciel Nike+ FuelBand devrait même être amélioré et de nouveaux coloris seraient proposés pour le bracelet connecté FuelBand SE. Le marché des bracelets connectés est très difficile à évaluer. Les traqueurs d’activité ont connu un véritable engouement lors de leur sortie, mais les utilisateurs qui s’en servent réellement ne sont pas aussi nombreux. Les sportifs sont des acteurs importants, mais des bracelets proposant le nombre de pas que l’on effectue ou le nombre de calories brûlées, vont devenir, selon les spécialistes, des objets connectés à renouveler et à faire évoluer si l’on ne veut pas voir ce marché disparaître.

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here