Gestionnaire de compte inactif Google : vos données quand vous avez rejoint le cloud

Gestionnaire de compte inactif Google : vos données quand vous avez rejoint le cloud

Que vont devenir nos données après notre disparition ? Voici un problème sur lequel s’est penché Google qui vient d’ajouter un outil dans l’interface de gestion de votre compte en ligne vous permettant de déterminer un délai après lequel l’inactivité du compte déclenche certaines actions. Vous pouvez notamment désigner des personnes à qui léguer en quelque sorte vos données.

Publié le 12 avril 2013 - 7:50 par La rédaction

On parle beaucoup de la confidentialité des données en ligne, mais qu’advient-il de nos données hébergées sur les différents serveurs des différents prestataires, sur nos espaces cloud, etc. après notre décès ? Google s’est penché sur le problème et en guise de réponse permet aux utilisateurs de ses différents services de prévoir leur disparition et ce qu’il adviendra de leurs données personnelles après leur mort. C’est par l’intermédiaire d’un nouvel outil baptisé  « gestionnaire de compte inactif » que Google vous permet de décider de votre vivant ce qu’il adviendra de vos données après votre mort. Tout utilisateur de services Google peut activer dès à présent ce gestionnaire de compte inactif dans sa console de réglages et le paramétrer.

 Google gestionnaire de compte inactif : comment ça marche ?

Vous commencez par déterminer une échelle de temps pendant lequel votre compte a été inutilisé pour déclencher le statut de compte inactif. Vous pouvez choisir une durée qui va de trois mois à un an. Si par exemple vous avez calé ce délai à six mois, que vous vous connectez le 6 janvier 2013 à un des services Google, et qu’après avoir consulté vos e-mails sur Gmail par exemple, vous êtes sauvagement attaqué par un castor enragé et que vous entamez ainsi le grand voyage, alors le 6 juin 2013, votre compte est déclaré comme inactif, n’ayant plus reçu de connexion de votre part. À des fins de vérification, Google vous enverra d’abord un SMS ainsi qu’un courrier électronique à l’adresse e-mail secondaire que vous aviez renseignée dans votre compte Google.

 Déterminer les scenarios et légataires

Dans vos réglages et dans le gestionnaire de compte inactif, vous pouvez déterminer ce qui se passera pour vos données personnelles une fois que votre compte aura dépassé le délai d’inactivité que vous avez fixé. Vous pouvez choisir de supprimer ces données comme de les partager avec des personnes de votre entourage que vous aurez préalablement désignées dans cette interface. Vous pouvez consigner jusqu’à 10 personnes légataires de vos données personnelles hébergées sur les serveurs Google.

 Quelles données sont gérées par Google ?

Les données que nous confions pour beaucoup à Google sont aussi nombreuses que variées. Il peut s’agir de vos courriers électroniques, la correspondance moderne, dans laquelle on peut retracer le fils de votre vie, autant personnelle que professionnelle bien souvent. Il peut également s’agir de toutes vos photos si vous avez choisi de les héberger sur le service Picasa. Il peut également s’agir de vos vidéos que vous aurez postées sur YouTube, de divers documents en tout genre que vous aurez uploadés sur le nuage avec Google Drive (avant de rejoindre vos données dans le nuage…). Si vous étiez un utilisateur de réseau social Google+,  votre activité sur le réseau social est également enregistrée par Google et « légable » aux personnes que vous avez couchées sur votre testament numérique via le gestionnaire de compte inactif.

Advertisements

Ailleurs sur le web