Google : 7 millions d'euros d'amende pour concurrence déloyale

Google : 7 millions d’euros d’amende pour concurrence déloyale

Le géant américain Google vient d’être condamné à verser plus de 7 millions d’euros en Russie, pour concurrence déloyale.

Publié le 18 avril 2017 - 9:27 par Stéphane Ficca

Une amende pour concurrence déloyale, via Android, en Russie

Le géant américain Google vient d’écoper d’une nouvelle amende, comme souvent pour concurrence déloyale, avec cette fois la somme de 438 millions de roubles. C’est évidemment en Russie que cela se passe, et Google va donc devoir débourser environ 7 millions d’euros après avoir été reconnu coupable en 2015 d’avoir abusé de sa position dominante en ce qui concerne sa plateforme mobile Android. L’autorité de la concurrence russe a ainsi conclu un accord avec Google en tout début de semaine.

Logo Google

Publicité

Pour Google au-delà de l’amende de 7 millions d’euros (une somme dérisoire pour le géant américain), il s’agit également d’ouvrir son système aux développeurs tiers. En effet, Google avait notamment été pointé du doigt pour avoir imposé l’installation de son moteur de recherche d’usine sur les smartphones équipés d’Android, ce qui concerne un peu moins de 60 millions de russes.

Dorénavant, les constructeur de smartphones vont pouvoir choisir librement le moteur de recherche qu’ils souhaitent proposer par défaut à leurs clients. Pour l’autorité de la concurrence russe, il s’agit ici « d’un équilibre entre la nécessité de développer l’écosystème Android et les intérêts des développeurs tiers pour diffuser leurs applications et services sous Android. »

Google Android Apps

De cette manière, Google échappe aux autres poursuites qui étaient actuellement en cours à son encontre, et va donc enfin pouvoir souffler un peu sur le territoire russe. Evidemment, il ne s’agit pas ici d’un cas isolé pour Google, qui est poursuvi dans de nombreuses régions du globe, bien souvent pour abus de position dominante, via son écosystème Android ou encore son moteur de recherche, sans oublier les fraudes fiscales dont est accusé Google dans de nombreux pays, dont la France.


Ailleurs sur le web


Leave a Reply

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *