Google Actualités : la presse espagnole se bat contre la fermeture du portail d'informations

Google Actualités : la presse espagnole se bat contre la fermeture du portail d’informations

La situation est inédite. Après avoir demandé au gouvernement espagnol de voter une loi taxant Google News, les éditeurs de presse demandent à l’état de retirer la loi !

Publié le 16 décembre 2014 - 8:44 par François Giraud

La presse Espagnole souhaite que le gouvernement espagnol revienne sur ses décisions

Après avoir demandé au gouvernement Espagnol de mettre en place un système de redevances et de taxes obligeant Google à payer pour afficher certains contenus au sein de son portail d’informations Google Actualités, l’état a décidé de voter une loi et Google a menacé de fermer son site d’informations ce mardi 16 décembre 2014. Situation assez inhabituelle, la presse Espagnole demande désormais au gouvernement de faire machine arrière afin que le site Google News ne soit pas fermé.

Google a décidé de fermer Google News ce mardi 16 décembre en Espagne

A compter du mois de janvier 2015, le géant du Web Google devra s’acquitter d’une taxe en Espagne, auprès des éditeurs de contenus numériques pour pouvoir continuer à référencer des articles sur son agrégateur d’actualités « Google News« . Cette loi s’applique également aux autres agrégateurs d’actualités comme Yahoo News. Suite à cette décision du gouvernement Espagnol, le géant du Web a décidé de fermer son portail d’informations Google News en Espagne aujourd’hui, mardi 16 décembre. Les éditeurs de presse sont conscients de la perte que cette fermeture allait engendrer et demande désormais au gouvernement Espagnol de retirer cette loi.

google-news-espagne

Publicité

Les éditeurs de presse ont demandé à leur gouvernement d’appliquer une loi pour taxer Google qui ne l’entend pas de cette oreille. La loi devait prendre effet au 1er janvier 2015 mais le géant du Web avait contre-attaqué en annonçant la fermeture pure et simple de son portail d’informations en Espagne dès aujourd’hui. Désormais, ce sont les éditeurs de presse qui demandent à leur gouvernement de retirer la loi imposant Google à payer une taxe.

Les éditeurs de presse ont très peur de voir leur audience chuter suite à cette fermeture et appellent à des négociations avec le géant du Web. L’association qui regroupe les principaux éditeurs de presse espagnols, l’AEDE demande au gouvernement de protéger les droits des citoyens et des entreprises et demande à l’Europe de réagir face à l’abus de position dominante de Google. Affaire à suivre …



Ailleurs sur le web


Leave a Reply

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *