Zone Numerique

Google : un ancien d’Apple aux commandes pour les futurs processeurs

Google recrute chez Apple pour ses futurs processeurs

Sur le marché du smartphone, il convient évidemment de se différencier par le design, mais également au niveau de la fiche technique du terminal. Toutefois, difficile aujourd’hui de se faire une place sur ce marché ultra-concurrentiel, dominé notamment par Qualcomm du côté de chez Android.

De leur côté, Apple et Samsung ont tous deux décidé de mettre au point leurs propres processeurs maison, mais de très nombreux constructeur font encore appel à Qualcomm et sa gamme SnapDragon, y compris le géant Google. Toutefois, la firme de Moutain View compte réduire sa dépendance à Qualcomm, et a déjà entamé des démarches en ce sens, notamment avec ses nouveaux Pixel 2 et Pixel 2 XL, qui disposent d’une puce maison Visual Core, en plus d’un SoC Qualcomm.

Afin de préparer l’avenir, Google a évidemment décidé d’étoffer son équipe R&D, et vient tout juste de mettre la main sur un certain Manu Gulati. Cet ingénieur peut se targuer d’être passé par AMD avant de rejoindre Apple en 2012. Aujourd’hui, l’homme est aux commandes de la section dédiée aux futurs SoC de la marque. On imagine aisément que le prochain processeur maison signé Google fera la part belle à l’intelligence artificielle, pour tirer profiter au mieux de Google Assistant. Une intelligence artificielle à laquelle fait déjà appel Huawei avec son processeur Kirin 970, qui équipe le Mate 10 ou encore le futur Honor V10.

Dans un avenir proche, Google devrait donc proposer une nouvelle gamme de smartphones dotés d’un CPU « home made ». Un processeur qui pourrait donc faire la part belle à l’IA, mais aussi à la photo, la gamme Pixel étant particulièrement à l’aise en la matière. Il ne reste donc plus qu’à patienter quelques mois pour en savoir davantage concernant la future stratégie mobile du géant Google, et savoir si ce dernier parviendra à inquiéter sérieusement Apple et Samsung.