Réduire le temps de chargement des pages Web sur mobiles

Afin d’augmenter leurs revenus publicitaires qui passent par l’audience qu’ils produisent à travers leurs pages Web, Google  veut réduire le temps de chargement des pages Web sur smartphones. En moyenne, une page met huit secondes à s’afficher, un temps estimé trop long, qui fait fuir certains mobinautes, qui n’attendent pas que la page Web soit chargée, et partent visualiser d’autres contenus.

Ce délai de 8 secondes est un frein non négligeable au développement de l’audience sur les terminaux mobiles. Google a lancé  le Projet AMP en partenariat avec des entreprises du Web et des groupes médias. Google a annoncé le 7 octobre dernier le lancement du projet open source Accelerated Mobile Pages, permettant de réduire l’affichage des pages Web à l’aide d’une modification technique aboutissant à un meilleur chargement des pages.

new-google-logo

Ce nouveau format nommé AMP HTML va permettre d’alléger le poids d’une page. Le moteur de recherche stockera sur ses serveurs les pages au format AMP ce qui permettra aux utilisateurs d’afficher des contenus plus rapidement. Ce nouveau format peut être utilisé par tout le monde, étant en open source et Google a signé une trentaine d’accords avec des éditeurs de contenus, dont Pinterest, Twitter ou encore LinkedIn. Au niveau des médias, le groupe américain a signé des partenariats avec le New York Times, The Guardian ou encore le Wall Street Journal.

Quand une page Web est chargée via le format AMP HTML, son temps d’affichage serait de 15 à 85% plus rapide. Des tests ont été réalisé avec une connexion 3G et un Nexus 5. Ce sont 4 500 développeurs qui suivraient ce projet AMP. Ils auraient fait 250 demandes d’optimisation. Avec la mise en place de ce projet, Google pourra conserver plus longtemps ses utilisateurs sur son site et gagner davantage de revenus publicitaires.

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here