Google va retravailler sur une aile plus performante et différente

C’est en Australie que Google avait procédé à une batterie de tests concernant Project Wing, un procédé de livraison par drones. Comme son concurrent Amazon avec son programme PrimeAir, Google projettetait de lancer son système dans un avenir proche, même si Google affirmait que « quelques années » seront nécessaires encore pour faire de ces prototypes des drones utilisables à grande échelle. La firme de Mountain View avait ainsi procédé à une trentaine d’expérimentations en Australie, avec des livraisons d’objets divers et variés comme des médicaments, de la nourriture ou encore de l’eau.

Des difficultés de pilotage

Mais l’aile volante conçue par Google qui décollait à la verticale avait une envergure de 1,5 mètre, pesait 8,5 kg et pouvait embarquer des colis pesant jusqu’à 1,5 kg. Le projet aurait cependant été abandonné en raison des difficultés à piloter ce drone. Le design de ce prototype qui prenait la forme d’une aile monobloc n’est pas apparu comme satisfaisant et la firme de Mountain View préfère repenser son drone. Le drone déposait les colis à l’aide d’un treuil, sans avoir besoin de se poser.

Project-Wing-710x434

Ce drone prenait donc la forme d’un triangle, muni de quatre propulseurs et combinait le décollage à la verticale tel un hélicoptère ou à l’horizontale. Le groupe ne souhaite pas développer un drone qui ne servirait qu’à livrer des colis en urgence ou le déployer dans des zones sinistrées mais de lancer un nouveau modèle qui permettrait une exploitation commerciale, comme les drones qu’Amazon est en train de mettre au point. Les prochains modèles qui seront développés par Google devraient être plus stables et surtout plus simples à piloter. Ce nouveau projet sera annoncé dans l’année.

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here