Google Car : 13 accidents ont eu lieu suite à des erreurs humaines

Google Car : 13 accidents ont eu lieu suite à des erreurs humaines

Google publie son premier rapport mensuel sur ses recherches au niveau de sa voiture connectée, la Google Car. Seuls 13 accidents ont été recensés, tous causés par d’autres automobilistes.

Publié le 10 juin 2015 - 16:23 par François Giraud

Google Car : 3 millions de kilomètres parcourus dont 1,6 million en mode autonome

Google dresse son premier rapport mensuel concernant sa voiture autonome, la Google Car. Le bilan, publié au mois de mai 2015 fait état de plus de 3 millions de kilomètres parcourus, dont 1,6 million en mode autonome et 13 accidents, causés par des défaillances humaines. L’algorithme de pilotage automatique n’aurait causé aucun dysfonctionnement. On peut donc se demander si les voitures autonomes seraient plus sures que celles conduites par des hommes et des femmes.

Seuls 13 accidents en six ans, causés par d’autres véhicules

Le projet des Google Car a débuté il y a six ans et le groupe indique que seuls 13 accidents ont été recensés avec les voitures autonomes. Google a déclaré qu’aucun de ces douze accidents n’avait mis en cause la programmation de l’algorithme des Google Car mais que les causes étaient dues à des défaillances humaines. Dans la plupart des cas, les accidents ont été dus à des véhicules roulant derrière les Google Car et qui n’ont pas réussi à s’arrêter à temps. Lors de tous les tests réalisés avec sa voiture autonome, Google précise qu’il y a, à chaque fois, un pilote humain à bord des véhicules, en cas de défaillance éventuelle du dispositif de pilotage automatisé.

google-car-600px

Publicité

Google a annoncé que les voitures autonomes seraient testées sur la voie publique, à compter de cet été et des rapports seront publiés régulièrement pour montrer les divers aspects des tests réalisés et les qualités de sa Google Car. Diverses rumeurs indiquent que le gant du Web pourrait sortir un premier modèle de sa voiture connectée dès l’année 2018.

Un algorithme qui calcule les risques d’impact et laisse passer les ambulances

Google précise que les pilotes qui se trouvent dans les véhicules automatisés lors des trajets réalisés ont dû reprendre le contrôle du véhicule en mode manuel pour éviter certaines collisions avec d’autres véhicules, mais que les erreurs de conduite ne provenaient pas des Google Car mais des autres automobilistes. Google veut montrer que la mise en place de telles voitures autonomes fera diminuer le nombre d’accidents et de morts sur les routes.

Son système serait également capable de voir ce que l’être humain ne peut pas distinguer notamment de nuit. De plus l’algorithme est capable de calculer les risques d’impact avec d’autres véhicules ou lors d’un passage de feu de l’orange au rouge, et lance automatiquement un freinage d’urgence si nécessaire. Si un véhicule prioritaire, tel qu’une ambulance se présente, le système embarqué le détecte et laisse la priorité au véhicule d’urgence.



Ailleurs sur le web


Leave a Reply

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *