Google dépose un brevet de capots adhésifs pour ses voitures autonomes

Google dépose un brevet de capots adhésifs pour ses voitures autonomes

Google développe ses voitures autonomes et vient de déposer un brevet d’un dispositif adhésif qui viendrait se coller sur le capot des Google Car afin de protéger les piétons en cas d’impact frontal.

Publié le 20 mai 2016 - 9:33 par François Giraud

Eviter les collisions en collant des adhésifs sur le capot des Google Car

Google vient de déposer un brevet quelque peu original auprès de l’USPTO, qui décrit un capot adhésif pour protéger la vie des piétons victimes d’un impact frontal avec les Google Car. Ce brevet est décrit par Google comme un « capot adhésif » permettant d’améliorer la sécurité des piétons en cas de choc.

brevet google car uspto

Publicité

Les voitures autonomes de Google, actuellement en cours de développement suscitent la curiosité mais également l’inquiétude des piétons, souhaitant notamment être protégés en cas de choc frontal. Avec un adhésif qui serait disposé sur l’avant du véhicule, le brevet explique que le piéton serait protégé en cas de choc frontal jusqu’à ce que la Google Car s’arrête, ce qui permettrait d’éviter la projection des piétons, l’un des causes d’aggravation des accidents.

Le véhicule serait recouvert, au niveau de son capot de bandes adhésives à l’aide d’un revêtement spécifique précise le brevet déposé auprès de l’USPTO. Cette surface autocollante positionnée sur le capot du véhicule s’activerait instantanément lors d’un choc et serait en mesure de retenir le piéton. Le brevet décrit également que ce dispositif pourrait être équipé sur les véhicules autonomes comme les Google Car mais également les véhicules standard. Le piéton qui serait percuté par le véhicule serait purement collé au véhicule au lieu d’être projeté ou de rebondir sur une autre voiture ou sur le bas côté, ou être écrasé par le véhicule.

Le revêtement ultra collant qui serait développé par Google pourrait être incorporé au capot du véhicule ou au niveau des ailes et se libérerait en cas de collision, en une fraction de seconde, afin de coller le piéton sur le capot. Le document relatif à cette nouveauté est daté du 17 mai et provient de Google.



Ailleurs sur le web


Leave a Reply

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *