Google Car : la première voiture autonome circule sur les routes de la Californie

Google Car : la première voiture autonome circule sur les routes de la Californie

Google vient d’obtenir les autorisations pour faire circuler ses voitures autonomes, sans chauffeur, sur les routes de Californie. Le premier prototype « made in Google » est autorisé à rouler.

Publié le 26 juin 2015 - 14:16 par François Giraud

Google lance ses voitures autonomes à l’assaut des routes de la Californie

Les premiers essais grandeur nature de la voiture autonome de Google, fabriquée par ses soins, vont se dérouler sur les routes de Californie. Le géant du Web vient de recevoir l’aval des autorités pour pouvoir faire circuler sur la route sa Google Car. Jusqu’à présent, les modèles testés étaient des modèles commerciaux, tels que Lexus ou Toyota. Cette fois, ce sont des voitures autonomes 100% Google.

Les Etats de Californie et du Nevada ont autorisé la circulation de véhicules sans conducteur fin 2014. Les autorisations pour permettre au véhicule auto-conduit de rouler à une vitesse de 40 km/h en vitesse de pointe, ont été validées par les autorités compétentes. Le Google Car, dévoilé au mois de mai 2014 n’était pas finalisé mais Google avait indiqué le 22 décembre 2014, qu’un prototype autonome et fonctionnel était opérationnel. Les équipes de Mountain View en charge de ce projet ont réalisé de nombreux prototypes avant de pouvoir proposer un produit autonome et fonctionnel à la hauteur de leurs attentes.

Google car prototypes

Publicité

Plusieurs prototypes ont été élaborés par Google

Initialement, le prototype conçu à Détroit ne devait pas disposer de volant ni de pédales mais la loi en vigueur dans les Etats de Californie et du Nevada stipule qu’un conducteur doit être présent pour reprendre le contrôle du véhicule autonome en cas d’urgence. De nouvelles Google Car ont donc été fabriquées et les derniers prototypes ont été validés par les autorités compétentes. Google a indiqué à l’occasion du salon de l’automobile de Détroit qui s’est déroulé en début d’année qu’il souhaiterait commercialiser ses voitures autonomes dans les cinq ans.



Ailleurs sur le web


Leave a Reply

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *