Vers un Google Chrome plus propre

En début d’année, Google annonçait le lancement au sein de son navigateur Chrome, d’un nouveau panneau (rouge) permettant de prévenir un internaute de la dangerosité d’un site web. « Ce site contient des programmes nuisibles » pouvait-on ainsi lire sur l’avertissement. Google a décidé d’aller encore plus loin, et de déclarer la guerre aux adwares qui sévissent sur le web, et notamment au sein de son Chrome Web Store. Une nouvelle charte a été mise en place, et les applications doivent désormais plus clairement afficher les différentes fonctionnalités proposées.

chrome

C’est notamment contre les injecteurs de pub que Google est parti en chasse, et les applications qui proposent de la pub supplémentaire aux internautes seront supprimées. Selon une récente étude menée par des chercheurs de l’université de Berkeley, un peu moins de 200 adwares ont été repérés au sein du Chrome Web Store, de quoi toucher pas moins de 14 millions d’utilisateurs. Ces dernières ont bien sûr été bloquées par Google.

Depuis le début de l’année, Google affirme avoir réceptionné environ 100 000 plaintes de la part des utilisateurs de Chrome, tous victimes d’un injecteur de publicités. En plus d’affecter considérablement la visibilité d’une page web, ces publicités malveillantes ralentissent considérablement le navigateur, et peuvent parfois aboutir à un plantage de la machine. Google estime que 5% des utilisateurs seraient victimes d’un adware (plus ou moins virulent) sur leur machine. Un tiers d’entre eux en compteraient même plus de 4 adwares sur leur machine…

1 COMMENTAIRE

  1. Un navigateur internet ne remplace pas un antivirus comme abpremiumpc.Toutefois c’est bien que chrome fasse des efforts sur la sécurité de ses applications.

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here