Google Chrome : la lecture Flash limitée à compter du 1er septembre

Google Chrome : la lecture Flash limitée à compter du 1er septembre

Google a décidé d’activer par défaut le 1er septembre, au sein de Chrome, l’option intelligente visant à réduire l’utilisation du plugin Flash.

Publié le 28 août 2015 - 14:17 par Stéphane Ficca

La fin de la pub Flash sous Google Chrome ?

Il y a maintenant quelques mois, Google annonçait l’arrivée au sein de son navigateur web Chrome d’une fonctionnalité visant à automatiquement suspendre la lecture des modules flash secondaires présents sur une page web. Un module intelligent donc, qui va ainsi mettre en pause de lui-même les contenus flash jugés comme secondaires, tout en laissant bien sûr la possibilité à l’internaute de visionner sans le moindre souci la vidéo principale d’un article par exemple. Par « secondaires », Google sous-entend évidemment les nombreux encarts publicitaires qui s’affichent partout sur le web et qui surchargent parfois la navigation.

Plugin Chrome Flash

Publicité

Une mise à jour pratique pour l’utilisateur d’une part, mais qui, selon Google : « réduit significativement la consommation d’énergie, ce qui permet à l’utilisateur de surfer sur le Web plus longtemps avant de devoir se mettre à la recherche d’une prise électrique« . Cette fonctionnalité, déjà disponible au sein de Chrome, n’est pour l’heure pas activée par défaut, mais Google va changer la donne dès le 1er septembre, et tous les utilisateurs de Chrome auront donc le contenu flash secondaire bloqué, à moins que ces derniers aillent décocher l’option pour choisir d’exécuter tout le contenu  du plugin.

Bien sûr, il est difficile de savoir précisément comment Google distingue un contenu principal d’un contenu secondaire, en dehors d’un lecteur vidéo au beau milieu d’une page web. Une bonne nouvelle toutefois pour tous ceux qui ne savent jamais d’où vient le son de cette vidéo introuvable, qu’ils n’ont jamais lancée, et dont le seul moyen de faire taire est de fermer le navigateur… Les annonceurs vont devoir de leur côté booster leurs publicités en HTML5.



Ailleurs sur le web


Leave a Reply

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *