Google contre-attaque les éditeurs de presse allemands

Google contre-attaque les éditeurs de presse allemands

Suite aux plaintes déposées par des éditeurs de presse Allemands à l’encontre de Google au nom du respect de la propriété intellectuelle, le géant du Web contre-attaque et a indiqué ce mercredi qu’il allait pénaliser plus de 200 médias allemands dans son moteur de recherche.

Publié le 2 octobre 2014 - 14:04 par François Giraud

Google a décidé de contre-attaquer 200 éditeurs de presse allemands en les pénalisant au sein de son moteur de recherche. Les acteurs de VG Media qui avaient déposé plainte à l’encontre du géant du Web au nom du respect de la propriété intellectuelle seront pénalisé par la firme de Mountain View. Ce dernier leur réserve un traitement particulier au niveau de son moteur de recherche.

Google va pénaliser près de 250 médias allemands dès le 9 octobre

Dès le 9 octobre, Google pénalisera près de 250 médias allemands en question dans cette affaire. Les internautes ne verront plus que les titres des articles de presse, mais aucun autre élément ne sera mis en valeur par Google. Les médias ciblés par le géant du Web ont un point commun. Ils appartiennent tous au collectif VG Media qui comprend le groupe Axel Springer, à l’origine de la plainte déposée à l’encontre du géant du Web au mois de juin dernier. Ils s’appuyaient sur une loi allemande baptisée « Lex Google » et applicable depuis le 1er août 2013 qui précise que seuls de petits morceaux de textes peuvent être utilisés gratuitement.

Google contre-attaque les éditeurs allemands

Google contre-attaque les éditeurs allemands

VG Media réclamait une rémunération de la part de Google

Cette loi permet donc à VG Media de réclamer une rémunération à Google pour l’utilisation de photos et accroches. Le géant du Web avait appliqué la loi au pied de la lettre, mais ceci avait automatiquement privé certains éditeurs d’une partie de leur trafic. De ce fait, près de 250 médias ne verront apparaître sur le moteur de recherche que des titres. Les photos et accroches disparaîtront. les médias concernés sont des journaux, la radio ou encore la télévision.

Advertisements

Ailleurs sur le web