Google devra payer une amende de 900 000 euros en Espagne

Google devra payer une amende de 900 000 euros en Espagne

L’autorité espagnole chargée de la protection des données personnelles (AEPD) vient de condamner Google ce jeudi 19 décembre 2013 à payer la somme de 900 000 euros pour des graves violations de la vie privée.

Publié le 20 décembre 2013 - 10:52 par La rédaction

José Luis Rodríguez Alvarez, président de l’AEPD vient de condamner Google à payer la somme de 900 000 euros pour de graves violations de la vie privée. Cette décision par l’autorité espagnole chargée de la protection des données personnelles fait suite à une enquête menée depuis le mois d’octobre 2012  par la Communauté Européenne à l’encontre du géant du Web Google sur les questions de la vie privée. Le groupe avait modifié sa politique de confidentialité le 1er mars 2012 et devait fournir des détails sur ses nouvelles mesures à l’égard du respect de la vie privée des internautes à Bruxelles. Suite au manque de transparence concernant les données personnelles, l’AEPD, l’autorité Espagnole décidait depuis le mois de juin dernier de se pencher sur le problème.

L’AEPD reproche trois chefs d’accusation à l’encontre de Google

Chacun des trois chefs d’accusation retenus contre Google valait une sanction de 300 000 euros d’amende. Le premier concerne le défaut d’information des utilisateurs au niveau des données collectées et exploitées par le géant américain. Il est également reproché à Google de compliquer l’accès des utilisateurs à leurs informations personnelles, à leur modification et à leur suppression. L’AEPD reproche à Google de ne pas avoir clairement informé les utilisateurs de son usage des données aspirées telles que des informations issues de messages électroniques et permettant de générer de la publicité ciblée. Google est aussi accusé d’avoir détenu des donnes plus longtemps qu’il n’a le droit de le faire. Google se défend en indiquant qu’il a toujours respecté les lois européennes. Mais Google n’a pas fini d’être traqué par les diverses agences de protections de données. La France annonçait poter plainte contre le groupe en septembre. D’autres pays ont également entamé de procédures à savoir l’Italie, l’Allemagne, les Pays-Bas ou encore l’Angleterre.

Advertisements

Ailleurs sur le web