Google & Facebook s'unissent pour un câble Internet sous-marin transpacifique de 12 800 km de long

Google & Facebook s’unissent pour un câble Internet sous-marin transpacifique de 12 800 km de long

Les deux géants Google et Facebook s’allient pour déployer un câble transpacifique entre Los Angeles et l’Asie d’une longueur de 12 800 km, permettant d’offrir une vitesse de transmission de 120 To/ seconde.

Publié le 13 octobre 2016 - 10:14 par François Giraud

Google et Facebook investissent dans un câble sous-marin transpacifique entre Los Angeles et Hong-Kong

Dans un message publié sur son site internet, le géant du Web Google annonce qu’il s’associe Facebook pour créer un câble sous-marin transpacifique d’une longueur de 12 800 km qui reliera la ville de Los Angeles à Hong-Kong. Ce dernier a été baptisé PLCN pour Pacific Light Cable Network. Selon diverses sources, il sera opérationnel en 2018 et permettra de disposer d’une vitesse de transmission de 120 téraoctets par seconde.

tanspacifique

Publicité

Le projet PLCN développé par Google et Facebook sera utilisable dans deux ans et permettra, via un câble transpacifique de près de 13 000 km de longueur, reliant l’Amérique au Japon, de visionner jusqu’à 80 millions de vidéos en Haute Définition simultanément. Pour pouvoir proposer ces connexions très haut débit, Google va travailler avec Facebook mais également avec le gestionnaire de réseau Pacific Light Data Communication basé à Hong-Kong et TE SubCom, un spécialiste des technologies de communication sous-marines basé aux USA. Le montant des investissements engagés n’a pas été dévoilé. En mai dernier, Microsoft et Facebook ont également annoncé le projet Marea, un câble sous-marin qui prendra place sous au sein de l’océan Pacifique.

Ce n’est pas la première fois que Google va prendre part à la création d’un câble Internet sous-marin. En 2008, un autre câble transpacifique avait été construit pour relier le Japon aux Etats-Unis. Ce dernier avait été baptisé « Unity » et le projet avait été piloté par un consortium de sept entreprises dont Google. La ligne créée faisait 10 000 km de long et pouvait transmettre des données à la vitesse de 7,68 térabits par seconde. Elle reliait les villes de Los Angeles à Chikura. Ce ne sera pas, non plus, le dernier chantier qui sera mis en place pour connecter la planète à Internet. Il existe actuellement plusieurs centaines de câbles sous-marins permettant de relier des villes distantes de plusieurs milliers de kilomètres. Le site TeleGeography répertorie l’ensemble de ces câbles à travers le globe.


Ailleurs sur le web


Leave a Reply

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *