Neutralité du Net : Yelp publie une étude sur les pratiques de Google

Une étude menée par Yelp ainsi que deux professeurs d’Université montre que le géant du Web favoriserait ses propres services au détriment de ses concurrents. Malgré de nombreux avertissements et d’une enquête menée par la Federal Trade Commission (FTC) aux USA, le groupe continuerait de faire état de position dominante envers les consommateurs.

Google modifierait les résultats d’une requête à son avantage

Selon les deux universitaires qui ont mené cette étude, les professeurs Tim Wu et Michael Luca, Google changerait à son avantage les résultats géolocalisés d’une recherche afin de proposer ses propres contenus en priorité, et abuserait donc toujours de sa position dominante. Cette étude a également été menée par les équipes de Yelp. Google intégrerait au sein de ses résultats de recherche des liens redirigeant les consommateurs vers ses propres services. Rappelons que Yelp avait fait partie des plaignants dans le procès concernant l’abus de position dominante de Google, que Bruxelles avait intenté à l’égard du géant du Web.

google

Les utilisateurs se sentiraient manipulés par Google

L’étude menée en partie par Yelp montre que Google favorise ses propres contenus dans les requêtes. Mais Google n’aurait aucun avantage à réaliser ces pratiques d’abus de position dominante. A vouloir systématiquement favoriser ses propres contenus, le consommateur, utilisateur du moteur de recherche, souffrirait d’une baisse de pertinence dans ses résultats, ce qui porte préjudice utilisateurs et ne donne pas une bonne image de Google.

De plus, les chercheurs indiquent que Google restreint l’accès à ses concurrents. Résultat, les consommateurs perdent confiance aux résultats qui émanent uniquement des services du groupe car ils se sentent manipulés. Les résultats chiffrés de cette étude ont montré que 32% des utilisateurs cliquent sur les résultats proposés par Google et 47% vont regarder d’autres résultats que ceux proposés systématiquement par le groupe de Larry Page.

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here