La publicité remise en question sur YouTube

Bonne nouvelle pour tous les férus de YouTube, le géant Google songerait très sérieusement à mettre un terme aux longs spots vidéos qui précédent certains contenus proposés par la plateforme. En effet, en amont de (très) nombreuses vidéos YouTube, l’utilisateur est invité à regarder un clip promotionnel, d’une durée relativement variable, avec parfois la possibilité de passer la publicité après un délai de 5 secondes.

YouTube Logo

Toutefois, il arrive fréquemment que ce même clip promotionnel ne puisse pas être zappé, et l’utilisateur est alors contraint de regarder cette bande-annonce ou cette publicité, d’une trentaine de secondes (voire plus). C’est précisément ce format que Google souhaiterait remodeler à l’horizon 2018, si l’on en croit les dires du magazine britannique Campaign. Evidemment, ces mêmes publicités sont absentes de la formule payante RED proposée par YouTube, qui permet de profiter d’un surf dénué de toute publicité.

A ce sujet, rappelons que le service YouTube est truffé de publicités en toute genre, avec des vidéos prerolls et postrolls, mais également des AdWords, sans oublier ces bannières de type « pop-up ». L’objectif de Google serait ainsi de réduire la durée de ces publicités vidéos inzappables, et de ramener leur diffusion à une vingtaine de secondes, contre environ trente secondes actuellement. Des publicités qui resteraient impossibles à passer pour certaines, mais dont la durée serait jugée comme moins rédhibitoire, certains utilisateurs ayant tendance à annuler le visionnage de la vidéo, à cause justement de cette publicité en amont.

ScreenShot_VideoBurgerKing

Des changements qui devraient intervenir dans le courant de l’année 2018 donc, même si ces spots vidéos en amont ne concernent pas (trop) le service en France. En effet, dans notre pays, la très grande majorité des publicités vidéos de type « preroll » peuvent être ignorées au bout d’environ 5 secondes, ce qui n’est pas le cas dans d’autres contrées du globe, et notamment du côté des Etats-Unis. Il est important également de souligner que la France ne bénéficie pas non plus du service RED, contrairement aux Etats-Unis, ceci expliquant sans doute cela…

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here