Google Glass: L'assistant des chirurgiens

Google Glass: L’assistant des chirurgiens

Un chirurgien de l’Ohio vient de streamer une de ses opérations chirurgicales en direct sur Internet. Le Dr Christopher Kaeding a décidé de retransmettre en direct du bloc opératoire une opération avec les Google Glass sur le nez.

Publié le 31 août 2013 - 10:55 par La rédaction

Les Google Glass vont révolutionner le monde médical et chirurgical. Trois opérations ont été menées cet été par des chirurgiens équipés de Google Glass. Il a été ainsi possible de filmer l’intégralité des opérations et de les retransmettre en direct sur la Toile. Ces premières mondiales sont destinées au monde médical et non au grand public. Les chirurgiens les ont utilisé comme un outil d’enseignement inter-hospitalier et l’objectif premier était de faire partager leur expérience à leurs confrères afin de communiquer entre eux sur les cas opératoires. Le premier chirurgien à avoir tenté l’expérience est le Dr Rafael Grossman qui avait posé début juin une sonde gastrique par endoscopie. La seconde opération était réalisée le 21 juin par le Dr Pedro Guillén, un praticien qui a réalisé une greffe de cartilage. L’opération a été suivie par des confrères à l’autre bout de la planète. La dernière opération s’est déroulée ce 21 août au centre médical Wexner de l’université de l’Etat de l’Ohio par le Dr Christopher Kaeding. Il a opéré une femme de 47 ans d’un ligament croisé antéro-externe du genou. L’opération retransmise en direct à un comité de chirurgiens et aux étudiants en chirurgie du campus universitaire s’est déroulée avec succès. Le chirurgien précise qu’il ne s’est même plus rendu compte au bout de quelques minutes qu’il portait des lunettes connectées sur le nez.

Rafael Grossmann, MD, FACS. Le 1er chirurgien a a voir utilisé les Google Glass lors d'une intervention chirurgicale

Rafael Grossmann, MD, FACS. Le 1er chirurgien a a voir utilisé les Google Glass lors d’une intervention chirurgicale

Les Google Glass, un outil d’enseignement universitaire

Un groupe d’étudiants en chirurgie ont suivi cette intervention en direct. Un des étudiants précise avoir suivi des opérations au bloc opératoire, en se tenant à distance, mais dans le cas présent, on pouvait voir ce qui se passe en temps réel. ce qui nous permet d’apprendre plus rapidement et d’être au plus près de l’action. L’opération a également été suivie par un groupe de chirurgiens qui ont pu donner des conseils ou leur avis durant l’intervention. Le Dr Kaeding, également enseignant en chirurgie indique qu’il a particulièrement apprécié pour communiquer oralement et visuellement durant l’intervention avec ses confrères situés à des kilomètres. On peut imaginer que des comptes rendus opératoires, des dossiers de patients, une radio ou une IRM pourraient apparaître sur les écrans des Google Glass pour améliorer la prise en charge des cas opératoires. Les chirurgiens qui ont expérimenté ces lunettes sont unanimes et indiquent tous qu’ils pourraient grâce à cet outil multimédia prendre un avis d’un autre praticien en temps réel et l’appliquer dans la seconde qui suit, afin de s’améliorer, d’éviter des erreurs et de pratiquer une meilleure chirurgie.

Publicité

Ailleurs sur le web





  • Cube

    l’assistant des chirurgiens rien que ça… si les google glass ne servent qu’à streamer en live l’opération, leur intérêt est donc réellement limité…
    D’autant que pour de l’enseignement, un live du bloc est sans doute moins pertinent que l’analyse a postériori de l’opération, et dans ce cas une bête caméra de sport posée sur l’épaule du chirurgien aurait fait l’affaire. En plus, il y a de fortes chances pour qu’il ait désactivé le mini-écran durant l’opération.