C’est la première fois qu’une opération chirurgicale réalisée en France est suivie par une autre équipe chirurgicale située à des milliers de kilomètres de distance. Cette opération de l’épaule a en effet été effectuée par le DR Philippe Collin du CHP Saint-Grégoire de Rennes ce vendredi 14 février 2014 et retransmise en direct auprès de son confrère Japonais, le Professeur Goto, situé à  Nagoya. Le Dr Collin indique que les détails qu’il a pu retransmettre grâce aux Google Glass sur l’opération sont si précis qu’il avait l’impression que le Professeur Goto était à ses côtés. Les lunettes connectées sont considérées par les chirurgiens comme un outil très enrichissant au niveau du travail collaboratif.

Le Dr Philippe Collin de Rennes effectue une chirurgie sous Google Glass
Le Dr Philippe Collin de Rennes effectue une chirurgie sous Google Glass

Les chirurgiens utilisent les Google Glass comme un outil d’enseignement inter-hospitalier et l’objectif premier était de faire partager leur expérience à leurs confrères afin de communiquer entre eux sur les cas opératoires. C’est la troisième intervention chirurgicale dans le monde qui a été réalisée grâce aux Google Glass. Le premier chirurgien à avoir tenté l’expérience est le Dr Rafael Grossman qui avait posé début juin une sonde gastrique par endoscopie. La seconde opération était réalisée le 21 juin par le Dr Pedro Guillén, un praticien qui a réalisé une greffe de cartilage. L’opération a été suivie par des confrères à l’autre bout de la planète. La dernière opération s’est déroulée ce 21 août au centre médical Wexner de l’université de l’État de l’Ohio par le Dr Christopher Kaeding. Il a opéré une femme de 47 ans d’un ligament croisé antéro-externe du genou. L’opération retransmise en direct à un comité de chirurgiens et aux étudiants en chirurgie du campus universitaire s’est déroulée avec succès.

Les Google Glass, un outil pour aider les chirurgiens en temps réel

On peut imaginer que des comptes rendus opératoires, des dossiers de patients, une radio ou une IRM pourraient apparaître sur les écrans des Google Glass pour améliorer la prise en charge des cas opératoires. Les chirurgiens qui ont expérimenté ces lunettes sont unanimes et indiquent tous qu’ils pourraient grâce à cet outil multimédia prendre un avis d’un autre praticien en temps réel et l’appliquer dans la seconde qui suit, afin de s’améliorer, d’éviter des erreurs et de pratiquer une meilleure chirurgie.

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here