Google a remodelé l’interface de sa section « Images », en retirant notamment l’option permettant d’afficher l’image recherchée.

Google Images revoit (encore) son interface

L’année dernière, Google décidait de revoir l’affichage de sa section « Images », en retirant le site web concerné en arrière-plan. Pas de gros changement pour l’internaute, mais une violente baisse de trafic pour certains sites web, puisque ces derniers n’étaient alors plus automatiquement chargés en arrière-plan. Pour accéder au site concerné, l’utilisateur devait alors cliquer sur « Consulter la Page » à droite de l’image, ce qui est extrêmement rare une fois que la photo désirée à été affichée via Google.

Alors que certains webmasters ne se sont toujours pas remis de cette première modification, voilà que Google récidive, en remodelant à nouveau sa section Image. En réponse à Getty Images, qui accuse Google d’abus de position dominante depuis 2016, le géant de Mountain View a décidé de rendre la vie un peu moins facile aux internautes cette fois, en retirant le bouton « Afficher l’image ».

Google annonce ainsi : « Aujourd’hui, nous apportons des modifications à Google Images pour aider à connecter les utilisateurs et les sites Web utiles, notamment en supprimant le bouton Afficher l’image. Le bouton de visite reste disponible pour que les utilisateurs puissent voir les images dans le contexte des pages Web les affichant. »

Désormais, via Google Images, lorsque l’on recherche une photo en particulier, l’interface affiche une miniature, ainsi que les boutons Consulter et Partager. Le premier permet d’être redirigé vers le site web hébergeant la-dite image, qui sera alors visualisée dans son contexte. La seconde permet bien sûr de partager l’image via mail ou ses réseaux sociaux favoris. La plupart des internautes remarqueront toutefois rapidement qu’il suffit d’effectuer un clic droit sur l’image en question, puis d' »ouvrir l’image » ou d' »enregistrer l’image sous » pour enregistrer cette dernière.

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here