Google I/O : Android, star de la conférence de Google

Google I/O : Android, star de la conférence de Google

Hier, en direct du Moscone Center de San Francisco aux États-Unis s’est déroulée la keynote qui inaugure la conférence des développeurs, la Google I/O. Nous revenons point par point sur les nouveautés et les annonces effectuées lors de cet événement.

Publié le 26 juin 2014 - 12:11 par François Giraud

La Google I/O est sans doute l’événement marquant de l’année pour Google. L’occasion pour le groupe de rassembler tous les développeurs qui s’intéressent à son écosystème. Environ 5 000 développeurs sont réunis chaque année afin de découvrir  les nouveautés et les nouvelles technologies que Google développe. La conférence des développeurs est si populaire au sein des adeptes que Google est obligé de tirer au sort les heureux élus qui pourront participer à la Google I/O et leur demandera de payer la modique somme de 900 euros pour obtenir le précieux sésame: un badge personnalisé pour entrer à la conférence. Lors de la keynote d’ouverture, Sundar Pichai met l’accent sur divers chiffres puis énonce les diverses nouveautés: Android sous toutes les coutures mais également Chrome, les wearables, la voiture connectée, la santé, le Chromecast et le Chromebook.

Android, un milliard d’utilisateurs actifs dans le monde

Il est 17h45 lorsque la salle qui accueille les développeurs est déjà bien remplie. Une étrange machine venue d’une autre époque composée de chiffres et prenant la forme d’un boulier lance le compte à rebours, il est un peu plus de 18 heures. La conférence débute à 18h05, le compte à rebours est terminé et un écran géant affiche une animation montrant ce qui pourrait être la prochaine version d’Android. On peut voir une nouvelle interface. Google fait son show et met les moyens pour séduire les développeurs.

Sundar Pichai fait son entrée sur scène, la keynote démarre

Sundar Pichai, Patron d’Android et de Chrome chez Google fait son entrée sur scène, il est 18h10 et il annonce des nouveautés pour Android et Chrome. Il commence par remercier les 1 000 femmes présentes dans la salle, soit 20% des développeurs contre 8% l’an dernier. Sundar Pichai indique que l’an dernier, Android comptait 538 millions d’utilisateurs actifs dans le monde et aujourd’hui il revendique un milliard d’utilisateurs. Il indique qu’il y a 20 milliards de SMS et 93 millions de selfies quotidiens. Au niveau des chiffres, le CEO indique que le milliard de smartphones sous Android sera prochainement atteint. Les parts de marché des tablettes et des smartphones sous Android sont de 62% dans le monde. Sundar Pichai conclut sa présentation chiffrée en indiquant que l’intégration des applications sous Android en un an a augmenté de 236% !

Android One

Cette version est destinée aux pays émergents. Android One est mis à disposition des fabricants de smartphones et représente une partie logicielle et matérielle. Un slide nous montre un exemple de smartphone sous Android One avec un écran de 4,5″, une double carte SIM, une SD Card et une radio FM, l’ensemble pour moins de 100 dollars. Android One propose une plateforme unifiée et non plus fragmentée ce qui permettra à Google de proposer des mises à jour plus simplement et rapidement. Ces modèles de smartphones tournent sous Android KitKat et les mises à jour seront effectuées par Google. L’objectif d’Android One est de pouvoir connecter dans le monde un milliard de personnes qui ne disposent pas d’accès à Internet, ou dans les zones reculées.

Android L

Nous voyons une présentation d’Android L dans sa version preview, donc réservée pour les développeurs. C’est Matias Duarte qui présente cette version, il est le vice-président du design chez Google. Il vient présenter un nouveau design coloré et épuré. Cette version permettra aux développeurs de proposer aux utilisateurs finaux de personnaliser leurs applications avec une palette de couleurs. Le design pourra également être synchronisé pour tous les dispositifs, les smartphones mais également les montres connectées ou encore les PC. Des animations seront rajoutées entre les applications. Matias Duarte présente les enjeux de cette refonte de l’interface graphique d’Android.

Android L, la nouvelle version d’Android ?

Dave Burke ingénieur systèmes sur Android monte sur scène pour approfondir les détails de cette version preview. Au programme, un nouveau clavier, de nouveaux réglages plus véloces et un mode « ne pas déranger ». Android L fonctionne avec ART, pour Android Runtime, un moteur d’exécution d’Android deux fois plus rapide que l’ancien pour l’exécution des commandes. Ce système prend en charge les bits graphiques, une bonne nouvelle pour les développeurs de jeux et a été optimisé pour les architectures 64 bits et améliorer considérablement les performances graphiques de nos smartphones. Ils vont désormais pouvoir rivaliser avec les consoles de jeux et les PC. Android L sera disponible à la fin de l’année 2014 mis il est déjà possible aux développeurs de se servir de cette version sur Nexus 5 depuis ce matin.

Améliorer l’autonomie des smartphones

Le Projet Volta est mis en place et va permettre d’améliorer l’autonomie des smartphones. Un mode « économie d’énergie » baptisé « Battery Saver » est prévu. Ce projet va prendre soin des batteries et le mode « économie d’énergie » permettra de modifier rapidement les réglages du smartphone lorsque la charge sera faible. Les développeurs peuvent profiter d’Android L depuis ce matin. Un slide est lancé et montre les évolutions d’Android entre 2008 et 2013 puis les nouveautés au niveau de la sécurité que pourra proposer Android L, avec la mise à disposition de patchs de sécurité, le contrôle intégral des applications et les protections contre les malwares.

Android Wear et les objets connectés

Le timing est respecté, il est près de 19 heures et Sundar Pichai revient sur scène pour mettre un peu la pression sur la marque à la Pomme sur le ton de l’humour en indiquant que les widgets sur Android sont apparus bien avant qu’ils fassent leur apparition chez Apple. David Singleton monte sur scène et va parler d’Android Wear. Le directeur de l’ingénierie pour Android indique qu’Android Wear supportera les écrans ronds et les carrés. Des informations contextualisées seront fournies grâce à la présence de capteurs et l’on peut voir une démonstration de la LG G Watch. La commande vocale « OK Google, rappelle-moi l’heure de départ de mon avion », est le genre de rappel que l’on peut demander à sa montre connectée. Une fois une notification lue, elle disparaîtra également de votre smartphone. Il faudra glisser de haut en bas pour lire ces notifications et faire glisser de droite à gauche pour disposer des détails et de divers paramètres. Il est également possible d’effectuer une recherche sur Google et les résultats ne se font pas attendre. Les montres Android Wear pourront contrôler tous vos appareils sous Android, répondre à vos appels, servir de podomètre ou encore vous géolocaliser, un peu comme une télécommande qui se porte au poignet. Le kit développeurs d’Android Wear (SDK) est disponible en version intégrale. Android Wear est basée sur la plateforme Google Now et interagit avec elle. Les applications installées sur votre smartphone enverront la partie « wear » sur votre montre. Cerise sur le gâteau, les montres connectées sous Android Wear seront résistantes à l’eau. La Moto 360 sera disponible un peu plus tard cet été. La LG G Watch sera disponible dans le Play Store dans la journée, ainsi que la Samsung Gear Live sous Android Wear.

Android Auto, l’OS dédié aux voitures connectées

 Android Auto est le système d’exploitation mobile destiné aux voitures connectées. Au programme, on retrouve Google Maps pour la navigation, des applications musicales et de communication, le tout commandé par la voix du conducteur. L’interface est sensiblement identique à celle de Google Now. Google Play Music permettra de disposer d’une playlist de titres à écouter via le Cloud et d’obtenir des services comme Spotify, Songza, Tunelin et Pandora seront aussi intégrés. 28 constructeurs automobiles proposeront des véhicules sous Android Auto, dont Audi, Honda, Renault mais pas encore Peugeot. Android Auto peut être contrôlé entièrement à la voix. Il lit les messages que vous recevez et vous pourrez répondre avec la voix. Un kit de développement (SDK) est fourni. Les premiers modèles Android Auto devraient arriver d’ici à la fin de l’année 2014.

Android TV

Android TV est annoncé officiellement. Une interface fluide, conviviale, simple et facile à faire fonctionner va permettre de centraliser l’ensemble des programmes et des services associés. Il sera possible de piloter sa télévision à la voix, de rechercher un programme par thématique ou selon le nom d’un acteur et d’accéder à sa filmographie. Une fonction multi-écrans est intégrée. Google Play Games proposera divers jeux en ligne. Android TV proposera des services comme Hulu (USA) et Netflix, qui devrait prochainement arriver en France. Android TV supporte la technologie Google Cast et peut être utilisé comme Chromecast afin d’envoyer des vidéos sur votre écran depuis une tablette ou un smartphone. Android TV dispose de 11 partenaires dont Sony, Sharp, Intel, LG U+ et de deux opérateurs, SFR et Bouygues Telecom. La Box Android TV sera disponible dès cet automne. Android TV est la première « mouture » d’une télévision sous Android L. Il sera possible d’utiliser sa montre connectée pour piloter la télévision et Android TV dispose des mêmes fonctionnalités que Chromecast. Les développeurs peuvent d’ores et déjà télécharger « ADT1 » et commencer à faire des applications.

Chromecast

Chromecast est de plus en plus utilisé. Il y a plus de 10 000 applications en cours de développement pour ce dongle HDMI. Son usage a augmenté de 40% en un an. Il est désormais possible de lire des contenus sur sa télévision sans être sur le même réseau Wi-Fi. Chromecast supporté désormais l’ensemble des contenus multimédias, y compris l’application Camera et le mirroring d’écran, qui permet de de répliquer l’intégralité de l’écran d’un smartphone ou d’une tablette (Android donc) sur un écran de télévision.

Chrome

Le directeur de la gestion produit de Chrome, Avni Shah, présente les nouveautés de Chrome. Il revendique plus de 300 millions d’utilisateurs actifs de Chrome sur mobile. Un nouveau design est en place et le navigateur intègre de nombreuses animations simples d’utilisation et fluides visibles en continue à 60 fps. Il est possible de naviguer entre les onglets et les résultats de recherche ouvrent des applications. Il est possible d’effectuer des recherches à l’intérieur même des applications et le nombre de suggestions est plus important. Enfin, l’ensemble  des onglets consulté récemment apparaîtront sous la forme d’un carrousel.

 Chromebook

Si vous disposez d’un Chromebook, les notifications des appels entrants et des SMS s’afficheront sur l’écran de votre ordinateur. Ils se déverrouillent automatiquement si votre smartphone sous Android est positionné à côté et les applications Android commencent à arriver sur Chromebook dont Flipboard ou encore Vine.

Google Fit

Ellie Powers monte sur scène, il est près de 20h30. Elle indique de Fit permettra à une application de centraliser l’ensemble des informations et des données sur la condition physique d’un utilisateur. Google Fit Plateform est dédiée à la santé. Il est possible de partager des données avec des applications sportives et de bien-être après avoir donné son accord. Diverses entreprises sont partenaires, comme Adidas, Withings ou encore Nike. Fit est une plateforme ouverte aux développeurs. Elle gère divers capteurs et des objets connectés.

Google Play Games

Les joueurs pourront désormais personnaliser leurs profils et Google Play Games va proposer un nouveau profil plus social. Au cours des six derniers mois, Google Play Games a compté 100 millions de nouveaux joueurs. Un nouveau SDK est proposé aux développeurs et Google indique qu’en un an, ce sont plus de 12 milliards de dollars qui ont été rétribués aux développeurs.

Google Drive

Le nouveau Google Drive arrivera prochainement dans l’hexagone et proposera un espace illimité de stockage pour un montant de 10 dollars par mois.



Ailleurs sur le web


Leave a Reply

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *