Google News : la presse espagnole contre sa fermeture

Google News : la presse espagnole contre sa fermeture

Google News doit fermer ses portes demain en Espagne, ce qui inquiète de nombreux éditeurs…

Publié le 15 décembre 2014 - 8:56 par Stéphane Ficca

La fermeture de Google News en Espagne inquiète la presse locale

Face à une nouvelle taxe à venir au 1er janvier 2015, mise en place par le gouvernement espagnol, Google a annoncé récemment la fermeture de son portail d’informations Google News en Espagne le 16 décembre prochain. En effet, à compter du mois de janvier 2015, le géant du Web devra s’acquitter d’une taxe en Espagne, auprès des éditeurs de contenus numériques pour pouvoir continuer à référencer des articles sur son agrégateur d’actualités « Google News«, une compensation financière au titre de « la propriété intellectuelle » . Cette loi s’applique également aux autres agrégateurs d’actualités comme Yahoo News.

Mais ce départ n’est évidemment pas du goût des différents acteurs de la presse ibérique, et l’association regroupant les différents quotidiens du pays (l’AEDE) demande au gouvernement espagnol, mais à aussi à l’Europe, d’intervenir afin d’éviter la fermeture de Google News. Les différents quotidiens se disent évidemment « ouverts aux négociations avec Google », ces derniers étant parfaitement conscients de la chute de trafic que pourrait engendrer la fermeture de Google News, toujours prévue pour demain 16 décembre.

google-news-espagne

Publicité

En effet, rappelons qu’en Allemagne, un groupe de presse en désaccord avec Google avait perdu pas moins de 80% de son trafic après son éviction de  Google News, forçant ainsi l’éditeur à offrir une licence gratuite à Google pour continuer de relayer son contenu.

 



Ailleurs sur le web


One Comment

  1. Jaujon

    15 décembre 2014 at 9 h 22 min

    Je suis avec attention cette affaire savoureuse. Voir avec quel désarroi les vieux corporatismes refusent la réalité du monde moderne me remplit d’un bonheur indescriptible. Oui chers éditeurs de presse, il ne suffit pas de menacer Google pour que le pognon tombe comme avec vos chers larrons politiciens. Retournez donc maintenant à votre travail de recopie de dépêches AFP, avec surplus de justice sociale pour les gourmands.

Leave a Reply

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *