Google passe à l'action et supprime des liens de ses moteurs de recherche Européens

Google passe à l’action et supprime des liens de ses moteurs de recherche Européens

Suite à la demande de la Cour de justice de l’UE, Google a pris les choses en main et commence à appliquer le droit à l’oubli. Des internautes Européens ont vu leurs demandes aboutir. Les Américains devront quant à eux être plus patients.

Publié le 3 juillet 2014 - 20:00 par François Giraud

Comme convenu et suite à une demande de la Cour de Justice Européenne, Google a mis en place un formulaire le 29 mai 2014 de « droit à l’oubli« . Ce formulaire permet de supprimer des contenus jugés néfastes à l’e-réputation des internautes Européens. Google commence à appliquer la suppression des résultats de recherche mais les ingénieurs sont débordés devant le nombre de demandes qui affluent. Aucun délai de réponse n’est cependant précisé sur le formulaire car Google a indiqué traiter les demandes au cas par cas. Les liens inadéquats ou excessifs seront supprimés et chaque demande sera examinée.

Droit à l’oubli: Google passe à l’action

L’agence de ReputationVIP a indiqué à l’AFP que Google avait commencé à supprimer certains contenus de ses moteurs de recherche Européens. L’agence de ReputationVIP a constaté à l’aide de ses algorithmes que des pages avaient été déréférencées et Google indique « certains résultats peuvent avoir été supprimés conformément à la loi européenne sur la protection des données ». C’est donc la preuve que le géant du Web est passé à l’action et commence à appliquer les directives de la Cour de justice Européenne. Une bonne nouvelle pour les internautes. Google a envoyé un message à l’AFP en indiquant avoir commencé ce jeudi 26 juin 2014 à prendre des mesures concernant les demandes de suppression de liens reçus.

Google croule sous le nombre de demandes

Google a décidé de passer à l’action et de commencer à supprimer des liens mais les ingénieurs sont submergés par les demandes de suppression de contenus. Lors de la mise en ligne du formulaire le 29 mai 2014, ce ne sont pas moins de 41 000 demandes qui ont été effectuées en seulement quatre jours. Et la file d’attente ne fait qu’augmenter. Des ingénieurs de Google ont indiqué que ce processus est nouveau pour eux et que chaque demande étant traitée individuellement, ils travaillent le plus vite possible pour répondre aux demandes de droit à l’oubli.

Advertisements

Ailleurs sur le web