Google Photos : un bug raciste, et très gênant

Google Photos : un bug raciste, et très gênant

Le tout nouveau service Google Photos souffre encore de quelques lacunes, et vient de classer un couple d’afro-américains dans la catégorie Gorilles.

Publié le 3 juillet 2015 - 11:58 par Stéphane Ficca

Un bug raciste sur Google Photos

Gros malaise du côté de chez Google, qui doit gérer un bug particulièrement gênant avec son service Photos, lancé en grande pompe à l’occasion de la récente conférence I/O du constructeur. En effet, l’algorithme de reconnaissance des visages de Google a tout simplement classé deux personnes afro-américaines dans la catégorie : Gorilles. C’est par un tweet, déclarant « mon amie n’est pas un gorille » qu’a démarré le scandale, rapidement relayé par la Twittosphère.

Google Photos gorilla

Publicité

Google a évidemment aussitôt été prévenu de ce bug, et après s’être confondu en excuses, le responsable Google a évoqué les erreurs de jeunesse du programme de reconnaissance de s visages. Ainsi, si certains ne sont pas reconnus, d’autres sont assimilés à des animaux. Afin de lutter efficacement contre ce genre de mésaventure, en attendant la correction du programme, Google a pris la décision de supprimer purement et simplement la catégorie « Gorilles » de Google Photos.

Evidemment, Google a d’ores et déjà annoncé être à pied d’oeuvre concernant l’amélioration de son intelligence artificielle, et notamment sur l’interprétation des tons de peau et l’analyse des couleurs pour éviter le renouvellement de ce genre de mésaventure.



Ailleurs sur le web


2 Comments

  1. RH

    3 juillet 2015 at 12 h 42 min

    Les gorilles sont ils laids et méchants ? Si Google les avait pris pour des chatons ça aurait fait un scandale ? pas de racisme oui, mais alors pas de racisme non plus envers tel ou tel animal.

  2. Marc Ducarne

    12 août 2015 at 8 h 40 min

    google, facebook raciste .
    c’est du racisme rampant, qui provient déjà du systême universitaire américain
    c’est la règle de l’entre-soi, cher à notre élite française qui verse dans la consanguinité, jusquà l’overdose, et le risque de perte de compétitivité ( parla baisse de la capacité de création, et de penser différemment)
    globalement malgré une communication qui tente de nous faire croire de leur sympathie, et de vouloir rendre « service » au monde, ce sont des sociétés qui ne font que promouvoir, l’extrême

Leave a Reply

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *