Le service s’appellera Google Play Music All Access est lancée au prix « taquin pour la concurrence » de 9,99 dollars par mois. Pour ce prix, vous aurez accès aux catalogues des trois principales majors de l’univers du disque : Universal, Sony et Warner. Le service Google se veut naturellement un sérieux concurrent au très populaire Spotify dont il reprend la tarification ainsi que la possibilité de créer des radios très simplement en se basant sur un titre ou un artiste. En bon suiveur, Google s’est contenté de reproduire les fonctionnalités et la navigation proposées par les acteurs présents actuellement dans ce domaine comme la possibilité de rechercher des titres par style musical, d’obtenir des recommandations, et naturellement de créer leur propre discothèque sur leur espace personnel. Par contre, à l’inverse de ses concurrents, Google n’a pas prévu pour le moment d’offre gratuite, éventuellement financée par la publicité et limitée fonctionnellement comme le propose Spotify ou Deezer. Seuls les consommateurs américains pourront, dans un premier temps, bénéficier du service Google Play Music All Access. Le portage de ce nouveau service de streaming musical Web et Android au reste du monde est prévu, mais son calendrier n’a pas été précisé par Google.

Toujours au rayon musique, mais dans une optique totalement inverse, hier, Universal France lançait le nouveau support optique musical pour audiophiles, le Blu-ray Pure Audio.

La conférence Google I/O a até aussi l’occasion pour Google de dévoiler une version « Google » du Samsung Galaxy S4 qui sera vendue sans aucune surcouche logicielle.

1 COMMENTAIRE

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here